Sortie Jean Félix Paganon: les avocats de Karim Wade saisissent le ministre Français des affaires étrangères



La défense de Wade-fils ne pardonne toujours pas à l’Ambassadeur de France au Sénégal sa sortie sur le dossier de leur client. « Un non-lieu serait une surprise » a déclaré Jean Félix Paganon. Pas du tout contentes, les robes noires ne mâchent pas leurs mots à son endroit. « L’ambassadeur de France au Sénégal, Son Excellence Jean Félix PAGANON, accordant un entretien à un organe de presse de la place, a cru devoir se prononcer sur le procès intenté contre Karim WADE devant la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Ne se contentant pas de généralités sur les principes que lui recommande son statut de diplomate astreint à une obligation générale de réserve, de retenue et de prudence, Monsieur l’ambassadeur s’est laissé aller à des observations comparables à un véritable réquisitoire aux fins de condamnation », chargent Me Seydou Diagne et Cie qui enfoncent le clou.

 
« L’ambassadeur de France, par ses propos absolument insoutenables sur une inévitable condamnation de Karim WADE, s’est immiscé non seulement dans les affaires intérieures de son pays d’accréditation, mais s’est prononcé sur le dossier d’une affaire de justice mise en délibéré ». Forts de ce fait, les avocats constitués pour assurer la défense de Karim WADE dans le procès devant la CREI, condamnent  «les propos de l’ambassadeur qui peuvent faire penser à une indéfendable approbation de la France à ce qui apparaît déjà comme une décision dictée depuis Paris pour on ne sait quelle raison ». C’est ainsi qu’ils demandent « au ministère français des affaires étrangères de clarifier la position du gouvernement de la France sur le procès de leur client devant la CREI. Et d’apporter des garanties sur la neutralité de la France dans une affaire dans laquelle elle n’a rien à souhaiter au-delà de son attachement à un procès équitable garantissant les droits inaliénables et inviolables de l’homme ».
 


Mercredi 11 Mars 2015 - 10:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter