Sortie d’Idrissa Seck : Abdou Mbow bande ses muscles, « trop c’est trop, la tromperie n’a que trop duré »



Sortie d’Idrissa Seck : Abdou Mbow bande ses muscles, « trop c’est trop, la tromperie n’a que trop duré »
 
La sortie médiatique jugée par endroit « musclée » du chef de file du parti « Rewmi » (Le pays) continue d’irriter la mouvance présidentielle. Abdou Mbow, responsable des jeunes de l’Alliance pour la République (Apr, au pouvoir), dans un entretien accordé à nos confrères de « L’As », soutient que cette démarche est « anormale, inélégante et déloyale ».
 
« J’ai beaucoup de respect pour Idrissa Seck qui est un grand frère, mais je constate qu’il oublie que ce n’est pas lui qui est le président de la République. (…) Il doit savoir qu’on ne conseille pas un président de la République à la télévision ou sur la place publique », tambourine le capitaine de la couche juvénile de l’Apr. 
 
En guise de mise en garde ou de menace, Abdou Mbow fulmine que « je demande à Idrissa Seck et à son parti de tirer toutes les conséquences de ses déclaration car on ne peut pas être dans une coalition, détenir des ministères dans le gouvernement, et pas n’importe lesquels, et critiquer les choix stratégiques du président en s’attaquant à son premier ministre et à sa politique, puis continuer à entretenir ce compagnonnage. Cela me paraît anormal, inélégant et déloyal. Nous ne sommes pas des laudateurs du président, mais trop c’est trop. La tromperie n’a que trop duré ». 
 


Mercredi 27 Mars 2013 - 10:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter