Sortie de Jean Félix Paganon: le PDS et l’APR se tirent dessus



Membre de la Fédération internationale des cadres libéraux et par ailleurs ancien Chef de Cabinet de Karim Wade, Bachir Diawara donne de la voix dans ce que l’on pourrait désormais appeler la sorie de l’Ambassadeur de la France au Sénégal, sur le procès de Karim. « Un non-lieu  serait une surprise », déclare Jean Félix Paganon. Propos qui ne sont pas du tout pour plaire à Bachir Diawara qui n’y va pas du dos de la cuillère. «Cette déclaration a plongé le pays dans une totale consternation, si je m’en réfère à tous ceux-là qui sont profondément attachés à la souveraineté nationale comme nous autres patriotes, comme nous autres du PDS et tous les Sénégalais épris d’une certaine indépendance qui a été obtenue de haute lutte », charge le responsable du Parti Démocratique Sénégalais (PDS).



Pour ce dernier : «Il n’est pas normal qu’à ce stade de notre démocratie, de notre souveraineté internationale qu’il est immixtion d’un quelconque pays dans nos dossiers internes. La déclaration de l’Ambassadeur de la France est malvenue, c’est une déclaration qui soulève tout un faisceau d’interrogations. Est-ce que nous ne pouvons pas légitimer le droit de dire qu’il y a une certaine complicité entre la France et le Sénégal sur le dossier de Karim ». Avant de promettre le pire : «Nous allons intenter une série d’actions pour servir une demande d’explications à la France, une série d’actions pour appeler les Sénégalais à boycotter tous les produits français, tous les services français jusqu’à ce que le gouvernement français éclaire la lanterne de l’opinion sur notre indépendance », décortique le cadre libéral qui ne manque pas d’interpeller le président Sall et son gouvernement qu’il a sommé d’apporter rapidement une réponse claire.


Une réponse qui ne tarde pas. Montant au créneau, porte-parole de l’Alliance Pour la République (APR), Seydou Gueye apporte la réplique. « La Souveraineté nationale est intacte, il n’y a pas de problème », précise-t-il à « son jeune frère » du PDS. Mais l’apériste de déplorer « la stratégie du PDS et de la défense de Karim Wade et consorts » qui selon lui, «continuent dans leur fuite en avant puisqu’ils sont en train de dérouler leur stratégie de qualification du procès d’un procès politique ». Ce, alors qu’il «n’en est rien ». Seydou Gueye se dit «impressionné par le manque de sang-froid et de sérénité ». D’autant plus que scande-t-il sur les ondes de la Rfm: «Il s’agit de l’Ambassadeur de la République Française au Sénégal qui dit son sentiment sur une affaire.


Il parle d’un non-lieu mais à ce que je sache, un non-lieu n’est possible qu’en phase d’instruction puisqu’on ne va pas en audience pour prononcer un non-lieu…Quand on est à l’audience, il ne peut s’agir que d’un acquittement, d’une relaxe et d’une condamnation. Donc, si les avocats étaient plus sereins, ils auraient compris qu’il n’y même pas d’objet au regard de la catégorie juridique qui est invoquée… ».
 


Lundi 9 Mars 2015 - 14:43




1.Posté par Leuk le 09/03/2015 20:49
Et voilà, la Françafrique a craché le morceau
Lui est bien dans le secret des ...

“La justice ne se contente pas de soigner, elle tue. Non par ignorance, mais par savoir”

2.Posté par mayday le 10/03/2015 01:32
Si mr Seydou Gueye avait un minimum de dignité, il aurait condamner la sortie de cet ambassadeur, çà c'est au delà des rivalités politiques.
La France est entrain de poser les jalons de l'insurrection ( comme elle l'a faite partout ailleurs: Rwanda Libye, Syrie , RCA etc...)
Elle a fini par nous engager dans les problèmes de terrorisme que le Sénégal n'a jamais connu, le risque c'est d'opposer les sénégalais aux sénégalais et installer un climat de méfiance et de délation entre les musulmans.
Doit-on comprendre que la France est prête à venir en aide à Macky en cas d'émeute et massacrer des sénégalais?
L"a t-elle réussi e au Birkina?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter