Soudan du Sud : menaces américaines

Barack Obama a ordonné à son gouvernement de prendre des sanctions contre quiconque tenterait d’aggraver le conflit au Soudan du Sud.



Des réfugiés sud-soudanais. Le gouvernement américain ne veut plus en voir.
Des réfugiés sud-soudanais. Le gouvernement américain ne veut plus en voir.

La décision du président américain est assortie d’une liste de délits contre lesquels des sanctions doivent être prises, dont l’attaque des soldats de maintien de la paix et les violations des droits de l’homme.

Les combats entre les troupes du président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar ont fait des milliers de morts, au Soudan du Sud.

Le conflit a fait environ 860.000 réfugiés, selon les organisations humanitaires.

Le gouvernement du Soudan du Sud est en train d’étudier la mesure prise par l’administration Obama, a dit à la BBC son porte-parole, Ateny Wek Aten.

Le gouvernement de Kiir et les rebelles dirigés par Machar ont signé un accord de non-agression fin février dernier. Ils se sont ensuite accusés mutuellement d’avoir violé cet accord.

Les négociations de paix se poursuivent encore en Ethiopie, pays voisin du Soudan du Sud, sous l’égide de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), qui regroupe plusieurs pays de la région.

Washington menace de sanctionner les individus ou organisations qui tenteraient de menacer "la paix, la sécurité ou la stabilité du Soudan du Sud".

L’obstruction du processus de paix et le recrutement d’enfants soldats seront également sanctionnés.

Des sanctions pourraient être prises par l’Union européenne et le Conseil de sécurité de l’ONU, concernant des responsables du Soudan du Sud, le plus jeune Etat du monde, indépendant depuis 2011.

Source : BBC Afrique
 


Dépéche

Dimanche 6 Avril 2014 - 02:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter