Soudan du Sud: menaces de sanctions de l'ONU contre Kiir et Machar

L’ONG Human Rights Watch se dit satisfaite après les menaces de sanctions brandies ce vendredi 8 août par le Conseil de sécurité des Nations unies. Ces menaces, dont un embargo sur les armes, sont proférées à l’encontre des parties prenantes au conflit qui secoue le Soudan du Sud depuis 2013.



Le président Salva Kiir (g.) et le chef des rebelles Riek Machar (d.) avaient accompli une prière avant la signature d'un accord de cessez-le-feu, à Addis-Abeba, le 9 mai 2014. Ce cessez-le-feu n'a pas été respecté.
Le président Salva Kiir (g.) et le chef des rebelles Riek Machar (d.) avaient accompli une prière avant la signature d'un accord de cessez-le-feu, à Addis-Abeba, le 9 mai 2014. Ce cessez-le-feu n'a pas été respecté.

Selon un rapport de Human Rights Watch publié ce samedi, les combats qui opposent les forces gouvernementales de Salva Kiir à celles de l’Armée populaire de libération du Soudan de Riek Machar, au Soudan du Sud, ont déjà fait des milliers de morts et plus d’un million de déplacés.

Jehanne Henry, de Human Rights Watch, compte sur le Conseil de sécurité des Nations unies pour faire cesser les exactions commises par les deux camps.

Source : Rfi.fr



Samedi 9 Août 2014 - 09:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter