Souleymane Diawara risque 7 ans de prison



Souleymane Diawara risque 7 ans de prison
Le footballeur franco-sénégalais Souleymane Diawara, véritable star dans son pays natal, où il est né en 1978 – à Gabou, dans la région de Tambacounda -, est écroué depuis le 9 avril à Marseille, à la prison des Baumettes, avec quatre autres personnes dont son frère cadet, Adama. Tous sont mis en examen pour « extorsion de fonds en réunion » et « tentative d’extorsion de fonds » présumées.


L’extorsion « simple » peut être punie de sept ans d’emprisonnement et de 100 000 euros d’amende. Lundi 13 avril, le défenseur de l’OGC Nice qui s’est notamment illustré durant cinq saisons entre 2010 et 2014 à l’Olympique de Marseille (et par quatre victoires en coupe de la Ligue), a été mis à l’isolement.


Gendre idéal ?

Depuis l’interpellation du joueur aux 48 sélections en équipe nationale sénégalaise, de nombreux soutiens affluent d’un peu partout. Une page Facebook a été créée avec, déjà, près de 5 500 like. Tous soulignent leur incompréhension, face à la situation du sportif qui n’a jamais fait parler de lui, et qui serait très impliqué dans des oeuvres caritatives. Le club havrais de jeunes débutants, le « SC Frileuses », a d’ailleurs publié la photo d’une équipe arborant des survêtements achetés par le footballeur, qui a entamé sa carrière au Havre AC en 1999.

 

Diawara est également à l’affiche d’un évènement, « Le Choc des étoiles », le 3 juin prochain au Stade de la Cavée Verte de cette même ville, avec d’autres sportifs dont Moussa Sow ou encore Mamadou Niang, au bénéfice de l’Association des enfants atteints du syndrome Rubenstein-Taybi et de l’Empire des enfants, organisation basée à Dakar qui vient au secours des enfants des rues. Diawara, le gendre idéal ?

Voiture volée

Sur ce qui est reproché à Souleymane Diawara, on en sait désormais un peu plus. Il y a deux ans, l’international acquiert une Porsche Cayenne pour 50 000 euros auprès d’un garagiste de la région de Marseille. Cette voiture de luxe s’avère volée, et est saisie. Le footballeur demande alors au vendeur de lui rembourser la somme. N’ayant jamais obtenu de réponse, il mandate son frère pour rencontrer le négociant et tenter de trouver une solution – tout du moins d’obtenir une explication. C’est ce qu’il entreprend le 19 mars au soir, en se rendant directement chez lui.

 

C’est à partir de ce moment là que la version d’un des avocats du footballeur, Gregory Bensadoun, et celle du garagiste qui a porté plainte, divergent quelque peu. Pour le premier, le garagiste aurait proposé une première somme d’argent, et une BMW en gage, le temps de réunir le reste de la créance. La police a en effet saisi une BMW et une « petite » somme en liquide. Pour le second, Adama est venu avec trois autres personnes, imposantes et menaçantes, et ont fait pression sur lui devant femme et enfants – sans armes ni violence physique, mais suffisamment pour effrayer la famille. Le 8 avril, Souleymane Diawara est interpellé à son domicile de Cagnes-sur-Mer, comme, à Aix-en-Provence, son frère et ses autres acolytes marseillais.
 

« Hall of Fame »

 

Quoiqu’il en soit, rien n’explique pourquoi Souleymane Diawara a eu recours à son frère plutôt qu’aux autorités s’il s’estimait floué. L’enquête devra en déterminer la cause. Selon le journal La Provence, « la chambre de l’instruction de la cour d’appel d’Aix-en-Provence a rejeté le référé-suspension du placement en détention » introduit par son avocat. Un appel de cette détention sera à nouveau étudié jeudi prochain, tandis que toute la planète football s’émeut du sort réservé à celui qui officiait sous le numéro 21 de l’Olympique de Marseille. Maillot qui n’est plus attribué depuis 2014, année où le joueur est entré au « Hall of Fame » version phocéenne…

 


Galsenfoot

Mardi 14 Avril 2015 - 12:08




1.Posté par Demba BALDE le 19/04/2015 00:01 (depuis mobile)
Je ne comprends pas franchement, Diawara est un homme sérieux discipliné. Il a peut etre commis une erreur en voulant se faire justice lui meme. Apres tout c est un vrai leader, aussi bien dans votre championnat qu au Senegal. Liberez Diawara...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter