Souleymane Ndéné Ndiaye : "Laissons à Wade le temps de réorganiser le PDS"

L’ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, directeur de la dernière campagne électorale du président sortant Abdoulaye Wade, a appelé les militants et sympathisants libéraux à donner du temps à leur leader pour une remise au point de sa formation, le Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition).



Souleymane Ndéné Ndiaye : "Laissons à Wade le temps de réorganiser le PDS"
‘’Je pense qu’avant de partir, le président (Wade), Secrétaire général national doit réorganiser son parti parce qu’il est il le seul à pouvoir le faire. Donc laissons-lui le temps de réorganiser son parti’’, a déclaré Me Ndiaye, dans un entretien paru mercredi dans le quotidien sénégalais L’As.

La presse du jour a annoncé que Me Wade a désigné l’ancien ministre d’Etat Oumar Sarr comme coordonnateur de son parti, afin de l’accompagner dans les tâches d’administration d’ici à la fin des élections législatives du 1-er juillet prochain. Ce choix est toutefois contesté par des ténors du PDS.

Elu en mars 2000 et réélu en février 2007, l’ancien avocat et économiste Abdoulaye Wade (86 ans) a perdu le pouvoir au second tour de l’élection présidentielle du 25 mars dernier, au profit de son ancien Premier ministre Macky Sall qui a remporté le scrutin avec 65,8% des voix, contre 34,2% pour lui.

Interrogé justement sur le cas d’anciens prétendants au fauteuil de président de la République, Souleymane Ndéné Ndiaye en a profité pour solder un compte avec le candidat recalé Ibrahima Fall, avant de maintenir sa position sur le rejet constitutionnel de la candidature de Youssou Ndour.

‘’Youssou Ndour n’a pas sa place dans une élection présidentielle’’, a réaffirmé cet avocat de profession, redevenu opposant au bout de 12 ans. ‘’(…) Pour diriger un pays, on n’a pas besoin d’un répétiteur (…), il y a un minimum de connaissances qu’il faut avoir’’, a-t-il estimé sur le cas de l’artiste-chanteur et homme d’affaires.

La star sénégalaise a été nommée jeudi dernier ministre de la Culture et du Tourisme. Cependant, Me Ndiaye s’est montré mesuré sur cette nomination, estimant que ‘’le président de la République a le droit de mettre qui il veut. Maintenant, c’est dans l’action qu’on jugera les ministres’’.

‘’Youssou Ndour est assez ouvert, assez intelligent pour impulser le mouvement dans ce ministère qui a été joint au ministère du Tourisme. En tout cas, je lui souhaite bonne chance’’, a dit Me Ndiaye. Il attend sa réadmission comme avocat au barreau du Sénégal, après son départ du gouvernement.

APS



Jeudi 12 Avril 2012 - 10:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter