Souleymane Ndéné Ndiaye, ancien directeur de campagne du président Wade : pourquoi le peuple nous a sanctionnés le 25 mars ?

Souleymane Ndéné Ndiaye n’oubliera pas de sitôt la date du 25 mars 2012 qui marque la défaite du régime libéral après 12 ans de gestion. La qualifiant de date la plus sombre de son existence, l’ancien directeur de campagne du président Wade explique les raisons qui ont poussé le peuple à les éjecter du pouvoir.



Souleymane Ndéné Ndiaye, ancien directeur de campagne du président Wade : pourquoi le peuple nous a sanctionnés le 25 mars ?
« Cette date consacre notre défaite. Des individus se sont projetés pour promettre au peuple des choses qu’ils ne peuvent pas faire. Ce peuple a été trompé, abusé et il nous a sanctionnés », a déduit l’ancien chef du gouvernement qui précise néanmoins « le peuple n’a pas sanctionné les mauvais résultats de Me Wade, mais le fait que tout le monde disait qu’en partant, il voulait laisser le pouvoir à son fils ». Il regrette à cet effet le fait que « nous n’avons jamais été capables de réagir conséquemment pour prouver que Wade n’avait pas cette intention ».
 
Toutefois, même s’il confesse que « cette défaite m’a fait très mal », Souleymane Ndéné Ndiaye dit clairement n’avoir « aucune responsabilité dans la défaite ». « Que Wade ait tout fait pour le Sénégal et que les sénégalais en retour puissent le sanctionner de cette façon-là, cela me semble de l’injustice », s’indigne-t-il dans un entretien accordé au quotidien « L’observateur ». Le responsable libéral est parti du pouvoir « avec un pincement au cœur » car estime-t-il, Wade « méritait d’être réélu, mais malheureusement cela n’a pas été le cas ».
 
 


Mardi 20 Août 2013 - 11:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter