Souleymane Ndéné Ndiaye définit les orientations de la nouvelle politique économique du Sénégal



Souleymane Ndéné Ndiaye définit les orientations de la nouvelle politique économique du Sénégal
Présidant le lancement du processus de formulation du Document de politique économique du Sénégal (DPE), ce mardi 8 juin, le Premier Ministre, Me Souleymane Ndéné Ndiaye a annoncé les orientations que va prendre la nouvelle politique économique du Sénégal.

«Au regard du contexte de l’heure, notre nouvelle politique économique sera bâtie sur les grandes priorités qui se dégagent notamment sur le développement de l’agriculture et du secteur rural, sur la maitrise de l’énergie, sur la promotion de l’emploi et des services sociaux de base, de la bonne gouvernance», a-t-il fait savoir avant de poursuivre: «l’accent sera mis sur la rationalisation des dépenses, l’amélioration des conditions de vie des groupes vulnérables et un financement plus soutenu du plan d’action de la SCA pour une croissance robuste et diversifiée».

Pour lui, chaque Sénégalais ressent aujourd’hui les moments difficiles que le pays traverse. Malgré tout, les fondamentaux de notre économie restent relativement solides. Il a expliqué que «cette crise est pour nous, l’occasion d’explorer d’autres opportunités de croissance pour atténuer les effets de la pauvreté et l’éradiquer à terme, selon les vœux du président de la République».

Le Premier Ministre de faire comprendre qu’ «aujourd’hui plus que jamais, notre ambition de faire du Sénégal un pays émergent et d’atteindre tous les OMD, demeure une super priorité qui nous qui nous motive à renforcer les acquis et à cibler d’avantage nos interventions». Cette ambition, dit-il, nous exhorte en même temps dans notre vision de développement à long terme, à exploiter tous les atouts stratégiques de notre pays et à mobiliser les ressources nécessaires pour relever suffisamment le niveau de croissance à travers notamment la compétitivité de nos entreprises, l’amélioration du climat des affaires, la prise en charge de la GOANA et la mise en place d’infrastructures modernes.

Me Souleymane Ndéné Ndiaye d’indiquer: «il nous faut donc, dans cette logique et sans tarder, développer de nouvelles orientations pour porter la réalisation de nos ambitions et nous permettre d’atteindre les objectifs de développement que nous nous sommes fixés».

Papa Mamadou Diéry Diallo

Mardi 8 Juin 2010 - 18:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter