Souleymane Ndéné et l’Unp Bokk Jemu se lancent à l’assaut de Macky Sall.

Souleymane Ndéné Ndiaye ne fait plus semblant de vouloir remplacer Macky Sall en 2017. En effet, le secrétaire général de l’Unp Bokk jemu a annoncé son désir d’aller à l’assaut des votes des Sénégalais, dans le but de diriger le pays à la prochaine échéance électorale.



Souleymane Ndéné et l’Unp Bokk Jemu se lancent à l’assaut de Macky Sall.
 «Si je devais créer un parti politique et ne pas me présenter à l’élection, où pour m’arrimer derrière un candidat, je ne serais pas parti du Pds. La vocation naturelle d’un parti étant la conquête et l’exercice du pouvoir, nous nous inscrivons dans cette perspective. Inchallah, nous serons candidat».

Sur la question des retrouvailles de la famille libérale, Souleymane Ndéné Ndiaye s’est voulu catégorique : «Serons-nous dans une alliance avec le Pds, je répondrai simplement que pour l’instant, notre objectif c’est d’exister par nous-même et non par le canal d’une alliance quelconque», a-t-il affirmé. Et de poursuivre : «Nous ne pensons pas, aujourd’hui et demain, à nous allier avec qui que ce soit, parce que nous n’existons pas encore».

La transhumance a à nouveau été attaquée par l’ancien Premier ministre qui a déclaré que : «La transhumance est l’une des tares de la société. C’est une contre-valeur à ce que toute personne qui quitte son parti parce qu’ayant été défait à l’élection, perde ses droit civiles et politiques», a-t-il averti.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 28 Mai 2015 - 20:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter