Souvent en manque de combustible, la Sénélec veut changer d’air



Souvent en manque de combustible, la Sénélec veut changer d’air
Le Directeur Général de la Sénélec, Seydina Kane veut mettre un terme aux délestages. Depuis quelques jours, Dakar est replongé dans le noir. Les coupures de courants ont refait surface. Dans une rencontre organisée ce vendredi 12 février par Carrefour Wade 2012, Mr Kane a prôné l’utilisation des énergies renouvelables à l’image de la biomasse et de l’énergie éolienne pour accroître les capacités de stockage de combustibles. Le renforcement du parc et un financement approprié des grands projets d’investissement dans le secteur de l’énergie sont également au menu du Dg de la Sénélec. Ne comptant pas s’arrêter en si bon chemin, Seydina Kane a annoncé la remise en marche, en mars, de la centrale GTI qui, depuis le 16 juin 2008, est en panne.

Par ailleurs, revenant sur les vols d’électricité par le canal des installations de la Sénélec, il a fait savoir que de lourdes sanctions sont en vue. Pour lui, cette pratique a fait perdre à la Sénélec environs 20 milliards de FCFA.

Avec une clientèle de 828.000, la société d’électricité du Sénégal a un chiffre d’affaire de 223 milliards de FCFA. Sa charge variable de production pour l’année écoulée est estimée à 136 milliards de FCFA.



Papa Mamadou Diéry Diallo

Lundi 15 Février 2010 - 07:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter