Stockholm: l’assaillant est bien un Ouzbek de 39 ans



Stockholm: l’assaillant est bien un Ouzbek de 39 ans
Le suspect de l’attentat au camion-bélier qui a fait quatre morts vendredi à Stockholm est un Ouzbek de 39 ans connu des services de renseignement, ont annoncé les autorités suédoises samedi.
 
« C’est un homme de 39 ans d’Ouzbékistan », a déclaré lors d’une conférence de presse le responsable de la police suédoise, Dan Eliasson, au sujet d’un homme arrêté et placé en garde à vue après l’attaque.
 
Connu du renseignement
L’individu était connu des services de renseignement, a précisé un responsable de ces derniers, Anders Thornberg. « Il a fait surface dans notre collecte de renseignement dans le passé », a-t-il dit lors de la même conférence de presse, sans indiquer pour quels faits.
 
Peu de choses ont filtré à ce stade sur le suspect, entendu sous le régime de suspicion le plus élevé du code de procédure pénale suédois. « Rien n’indique que nous ayons le mauvais homme. Au contraire, nos soupçons se sont renforcés », a-t-il encore estimé.
 
 Interpellé vendredi soir à Märsta, une petite ville du nord de l’agglomération stockholmoise, l’homme est le seul mis en cause à ce stade, même si la police enquête sur d’éventuelles complicités.
 
« Sa page Facebook trahit une sympathie pour l’EI », a noté le directeur de recherche au Centre d’études des menaces asymétriques du Collège de la défense nationale suédoise (CATS), Magnus Ranstorp.
 
« Un engin » suspect à bord
La police suédoise a également annoncé avoir retrouvé un engin suspect dans le camion. « Nous avons trouvé dans le véhicule un engin qui n’y a pas sa place », a ajouté Dan Eliasson. « Nous ne pouvons pas dire ce que c’est à ce stade … si c’est une bombe ou un engin inflammable », a-t-il dit.
 
Minute de silence
La Suède observera lundi à midi à une minute de silence en hommage aux victimes, a indiqué le Premier ministre Stefan Löfven. Une commémoration sera également organisée. Le Premier ministre a déposé des roses rouges samedi à l’endroit de l’attaque.
 
« Diffuser la peur et la haine »
« Nous savons que l’objectif de ce type d’attaque est de diffuser la peur et la haine dans la société et de nous effrayer mais (…) la Suède s’est montrée sous son meilleur jour en nous aidant les uns les autres, en nous soutenant, en ouvrant nos maisons aux autres », a dit M. Löfven à la presse.
 
« Nous allons traverser cela ensemble »
« Cela montre aussi la force qui se trouve dans notre pays. Cette force, personne ne peut nous la prendre. Aujourd’hui, toute la Suède est en deuil mais nous allons traverser cela ensemble », a-t-il dit.
 


Dimanche 9 Avril 2017 - 13:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter