Stratégies du Front du Non: «Il y a risque de confrontation», alertent les Rg

Les Renseignements généraux (Rg) sont mobilisés pour épier les moindres faits et gestes des partisans du Non pour ce référendum du 20 mars prochain. Et leurs notes révèlent une stratégie bien huilée du Front du Non/Gor ca wax ja. «Radicalisation du front social, dynamique beaucoup plus dangereuse pour le pouvoir, mobilisation de calots bleus». Ainsi les Rg résument dans leurs notes qu’il y a un risque de confrontation.



Stratégies du Front du Non: «Il y a risque de confrontation», alertent les Rg
Selon le journal le Quotidien, «Il y a une semaine, des informations étaient parvenues aux plus hautes autorités selon lesquelles le Front du Non/Gor ca wax Ja, nourrissait des velléités de radicaliser le front social pour installer une logique de massification pour le «Non».

D’aprés toujours la même source «Les Rg estiment que dans les coulisses des réunions du Pds, de Rewmi, du Grand parti, entre autres, il se prépare une dynamique beaucoup plus dangereuse pour les tenants du pouvoir». C’est une véritable araignée qui se constitue entre l’opposition traditionnelle et ceux qui, dernièrement, se sont rebellés contre la décision de Macky Sall de faire sept (7) ans et non cinq (5) ans pour le mandat en cours histoire de se conformer à la décision du Conseil constitutionnel.
 
Les Rg indiquent par ailleurs qu’à Dakar, le maire Socialiste de la capitale, qui a pris le contre-pied de son parti en votant «Non», compte sur ses satellites de Taxawu Dakar à Dieuppeul-Derklé par exemple pour faire front avec Bokk gis gis. Et là, souligne-t-on, Pape Diop, que les services secrets créditent d’une «large audience» depuis son rapprochement avec ses ex-camardes du Pds, ne ménagerait aucun effort pour venir en appui financier consistant entre Castors, Grand Dakar et Niary Tally. A Grand-Yoff aussi, les hommes de Khalifa Sall compteraient sur des conseillers du PIT, même si ce parti membre de Benno Bokk Yaakaar a décidé de voter «Oui».

Les Rg font état aussi d’une autre alerte à savoir que «le risque de confrontation qui est perceptible au regard du discours des leaders politiques de l’opposition à l’endroit des jeunes chômeurs, désœuvrés et frustrés», qui plus est le Front du «Non» n’aurait pas lésiné sur les moyens dans la banlieue pour «un important travail de proximité» avec l’appui de Malick Gackou et d'Idrissa Seck. La forte mobilisation du premier jour de campagne de Guédiawaye à Pikine serait l’explication de cette «jonction» des leaders de l’opposition, et la présence de Balla Gaye 2 a dopé des fans qui ont rejoint la caravane du Non. 

Khadim FALL

Mardi 15 Mars 2016 - 12:18




1.Posté par PAPE le 15/03/2016 15:21
INTOX
DEPUIS QUAND CE QUE LES RG DISENT SE RETROUVENT PUBLIÉS DANS LA PRESSE
TOUT CELA C'EST DU VENT POUR FAIRE CROIRE POUR INTIMDIER
LES RG CECÎ' ET LES RG CELA
ET ALORS? ET APRÈS?
ARRÊTEZ VOTRE CIRQUE. POLICE GENDARMERIE RG ARMEEE, LE NON ECRASERA LE OUI
POINT BARRE, C'EST TOUT

2.Posté par PAPE le 15/03/2016 15:22
ON S'EN FICHE. LES RG N'ONT QU'À GARDER LEURS NOTES SECRÈTES
DE LA MANIPULATION A 2 SOUS

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter