Suarez vole au secours de Neymar

Luis Suarez a crevé l'écran mercredi soir lors du succès impressionnant du FC Barcelone à La Corogne (0-8), à l'occasion de la 34e journée de Liga. Mais l'Uruguayen garde une dent contre la presse espagnole, qui s'est trop acharnée sur Neymar à son goût ces dernières semaines.



Suarez vole au secours de Neymar
Après trois défaites consécutives en championnat et une élimination en quart de finale de Ligue des champions, c'était la crise au FC Barcelone. Pourtant, la formation catalane a encore l'opportunité de remporter la Coupe du Roi, et reste en tête de la Liga à égalité de points avec l'Atlético de Madrid. Alors les Blaugranas ont sonné le réveil mercredi soir, et passé leurs nerfs sur le Deportivo La Corogne au Riazor (0-8) lors de la 34e journée de Liga.

Ce jeudi, les superlatifs ont de nouveau fleuri dans la presse espagnole au sujet des troupes de Luis Enrique. Apparu en conférence de presse après son quadruplé monumental, Luis Suarez a toutefois tenu à revenir sur les dernières semaines et les critiques qui sont notamment abattues sur la MSN. "Je ne pense pas que nous sommes intouchables pour l'entraîneur", a notamment fait remarquer l'Uruguayen, rapporte AS, alors que la méforme du trio offensif aurait pu mener le coach à en envoyer un ou deux sur le banc de touche.

 Nous ne sommes pas des machines 

 "Nous ne comptons pas plus que quiconque dans l'effectif. Et quand les choses vont mal, nous assumons nos responsabilités, ajoute-t-il en toute modestie. Ces derniers jours, il y a eu des critiques sévères, sur l'un d'entre nous en particulier, mais nous ne sommes pas des machines". L'ancien Red de Liverpool fait ici référence à Neymar, le Brésilien ayant été pris pour cible par la presse, pour son mutisme devant le but, et son attitude déplacée contre Valence (1-2).

"Il y a des hauts et de bas, et je n'ai pas aimé le traitement réservé à Neymar. Quand nous avons gagné, c'était un peu pour lui. Ce n'était pas juste qu'il soit considéré comme le seul responsable de notre mauvaise passe. Il se bat toujours et se donne à fond", a tenu à rappeler le Sud-Américain au sujet de son cadet. Et justement la pépite brésilienne a inscrit le huitième et dernier but de son équipe en Galice, pour s'offrir un peu de tranquillité...

football.fr
 

Ousmane Demba Kane

Vendredi 22 Avril 2016 - 12:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter