Subvention syndicale : La réponse de Mansour Sy

Mansour Sy se porte en faux contre les accusations selon lesquelles il fait du favoritisme dans les subventions allouées aux syndicats. Selon le ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, il n’a fait que se conformer aux règles déjà définies.



Subvention syndicale : La réponse de Mansour Sy
La distribution des subventions allouées aux syndicats obéit à des critères définis depuis la réunion entre les syndicalistes et le Premier ministre qui était en place en 2013. C’est ce qu’a fait savoir un communiqué issu des services du ministère dirigé par Mansour Sy.

Selon lui les critères font suite «à la décision consensuelle prise par les secrétaires généraux à savoir Mody Guiro (CNTS), Mademba Sock (UNSAS), Mamadou Diouf (CSA), Cheikh Diop (CNTS/FC) et Sidya Ndiaye (FGTS/B) à l’occasion d’une réunion spéciale convoquée à cet effet par le Premier ministre, le 29 mai 2013, à la Primature », peut-on lire dans le document.

 Et le ministre de préciser que c’est à l’issue de cette réunion qu’a été fixée «la liste des centrales syndicales représentatives en se basant sur la règle de la plus forte moyenne, règle en cours pour les élections des délégués du personnel. Ainsi, la Cnts avait obtenu 39,6% des suffrages exprimés, l’Unsas 22,41%, la Csa 14,12% et la Cnts/Fc 7,43%».

Ousmane Demba Kane

Mardi 16 Août 2016 - 11:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter