Suède : les derniers mots de Zlatan Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic a dit adieu à l'équipe nationale de Suède ce mercredi soir, sur une ultime défaite concédée dans cet Euro face à la Belgique (1-0). Le capitaine emblématique de l'équipe scandinave s'en va.



C’est une page, et quelle page, qui se tourne. On a coutume de dire que toutes les bonnes choses ont une fin, mais les supporters suédois auraient sans doute aimer que l’aventure se poursuive encore un peu. Malheureusement pour eux, Zlatan Ibrahimovic a bien tiré sa révérence ce mercredi soir, après l’élimination de l’équipe scandinave de l’Euro suite à une ultime défaite concédée face à la Belgique (1-0). L’Allianz Riviera de Nice aura donc été le dernier champ de bataille de l’avant-centre sous le maillot de sa sélection.
« Oui c’est dur, c’est décevant, mais en même temps nous avons eu la possibilité de jouer l’Euro, de représenter la Suède en Europe. Je suis fier aussi. C’était mon dernier match pour l’équipe nationale », a-t-il lancé hier à l’issue de la rencontre, relayé par l’ensemble des médias, avant de résumer en quelques mots cette belle histoire : « Je garde énormément de bons souvenirs de l’équipe de Suède. C’est une belle histoire, quand on sait d’où je viens, le ghetto de Rosengard, j’ai fait de ce pays mon pays », a confirmé le joueur né d’un père bosnien et d’une mère croate.

Zlatan sous le maillot jaune et bleu de la Suède, c’est donc de l’histoire ancienne. Une idylle démarrée le 31 janvier 2001 face aux Îles Féroé, et conclue donc ce mercredi 22 juin 2016 contre la Belgique. Entre-temps, le capitaine emblématique de la sélection aura fait trembler les filets 62 reprises en 116 matches, et inscrit un retentissant quadruplé face à l’Angleterre un soir de novembre 2012, marquant notamment d’un retourné acrobatique de près de 40 mètres. Artilleur le plus prolifique de l’histoire de l’équipe nationale, l’homme de tous les records et de tous les superlatifs s’en va, et laissera évidemment un grand vide qu’il sera bien difficile à combler. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé », disait Alphonse de Lamartine. Les supporters suédois le confirmeront...

Source: Footmercato


Jeudi 23 Juin 2016 - 07:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter