Suite à sa sortie contre Macky Sall, Idy descendu en flamme

Idrissa Seck n’en finit plus de recevoir des coups de la part des militants de l’Alliance pour la république (Apr). En effet, le président du parti Rewmi, qui accuse le président de la République d’avoir «dealer» sur le dos des Sénégalais dans l’affaire concernant la grâce de Karim Wade et Cie a soulevé le tollé des «apéristes » de la capitale du rail qui convoquent le «protocole de Rebeuss» pour le vilipender aux yeux de l’opinion.



Les «apéristes » de Thiès continuent de pester contre le président du Conseil départemental de la capitale du rail. Et pour cause, Idrissa Seck s’était vivement attaqué à leur leader et non moins président de la République, Macky Sall, à qui il reproche d’avoir négocié la grâce de Karim Wade et Cie sur le dos des Sénégalais.

Or, en matière d’exemplarité, ces partisans du chef de l’Etat considèrent que le «Rewmiste» en chef est loin d’être une référence vu l’histoire qui l’avait opposé à l’ancien chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade. Ce dernier, pour expliquer le problème qu’il y avait entre lui et son ancien Premier ministre, avait laissé entendre qu’i s’agissait d’argent qu’il ne lui aurait pas restitué.

«Je lui ai remis 10 000 F pour aller au marché, il a acheté une valeur de 2000 F et ne veut pas me rendre mes 8 000 F », cite Abdoulaye Sow, le porte-parole du jour, qui fait appel à la déclaration qu’avait faite à l’époque le prédécesseur de Macky Sall.

Considérant que l’ancien maire de Thiès n’arrive pas à la cheville du Président Sall, Abdoulaye Sow tempête : «Idrissa Seck est tout le contraire de Macky Sall. Ce dernier est un travailleur, un homme juste et généreux, respectueux des Sénégalais, de leurs coutumes et de leur religion. A Macky, tout réussit, tout sourit, ce qui rend méchant Idrissa Seck».
 

Ousmane Demba Kane

Mardi 5 Juillet 2016 - 08:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter