Supercoupe d’Espagne : Luis Enrique plaide coupable

Le FC Barcelone a reçu une bonne fessée déculottée vendredi soir, étrillé par l'Athletic Bilbao au match aller de la Supercoupe d'Espagne (4-0). Et si Luis Enrique a clairement plaidé coupable, les Catalans veulent encore croire en leur bonne étoile.



Supercoupe d’Espagne : Luis Enrique plaide coupable
C’est ce qui s’appelle prendre une bonne claque. Au sortir de sa victoire face au FC Séville pour le compte de la Supercoupe d’Europe (5-4), le FC Barcelone était porté aux nues, entre un Lionel Messi sur un nuage, un remplaçant de luxe comme Pedro au rendez-vous, et un courage de tous les instants pour inscrire ce dernier but en prolongation, après avoir pourtant été rejoint au score. Mais c’était sans doute oublier trop vite les largesses défensives entrevues dans cette partie, bévues qui se sont payées cash ce vendredi soir en Supercoupe d’Espagne.
 
Opposés à l’Athletic Bilbao, les Catalans ont pris l’eau à San Mames (4-0), se mettant en bien fâcheuse posture avant le match retour prévu lundi (22h). Et si l’heure est à la consternation chez les supporters barcelonais, le discours de crise est lui déjà parfaitement rodé au sein de l’équipe. Plutôt que de s’avouer vaincu, le club blaugrana tente ainsi de faire bonne figure et s’imagine déjà réaliser l’impensable en passant pourquoi pas une manita à l’écurie basque, parole de coach Luis Enrique en conférence de presse :
 
« Imaginer une remontée au score n’est pas prétentieux. On n’a pas montré notre meilleur visage, on n’a pas non plus été chanceux. Mais s’il y a bien une équipe qui peut inverser ce résultat, c’est le Barça, nous allons essayer de toutes nos forces. Les huit buts encaissés en deux matches (une première depuis 2001, Ndlr) me préoccupent, tout comme la façon dont on les a pris. On va essayer de corriger ça. On ne peut pas être une équipe qui encaisse peu de buts, puis devenir une équipe qui se fait avoir aussi facilement. Je prends la responsabilité de ce 4-0 », a-t-il ainsi lancé, épargnant ses joueurs.
 
Des joueurs qui, comme leur entraîneur, refusent d’abdiquer, et espèrent bien pouvoir s’offrir un nouvel exploit hors du commun, comme l’a confirmé le capitaine Andres Iniesta : « C’est un résultat très difficile à encaisser, mais on doit essayer de faire quelque chose à domicile » a déclaré Iniesta.

footmercato.net

Samedi 15 Août 2015 - 11:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter