Supercoupe d'Espagne aller : Le Real Madrid et l'Atletico (1-1) laissent la décision à vendredi

Le Real Madrid et l'Atletico ont fait match nul (1-1) à l'aller de la Supercoupe d'Espagne. James Rodriguez a ouvert le score (81e) mais Raul Garcia a égalisé (88e). Ronaldo est sorti blessé (genou) à la mi-temps. Le match retour aura lieu vendredi à Vicente Calderon.



Une semaine après sa victoire lors de la Supercoupe d’Europe, le Real Madrid n’a pas confirmé face à l’Atlético Madrid avec un nul (1-1), à l’issue du match aller de la Supercoupe d’Espagne. Même si la défense des Colchoneros, qui n’a pas perdu de sa splendeur, y est pour beaucoup, les joueurs de Carlo Ancelotti n’ont pas tellement inquiété l’arrière-garde adverse. Pourtant, l’hommage rendu à Alfredo di Stefano avant le coup d’envoi et les trophées de la défunte légende exposés sur la pelouse du stade Santiago Bernabeu avaient sans doute donné des idées aux Merengue. Mais malgré une envie certaine, le Real n’est pas parvenu à creuser l’écart et tout se jouera dès vendredi lors du match retour.

Dès les premiers instants de la rencontre, le Real Madrid a décidé d’évoluer haut et de presser de manière incessante. Cela s’est traduit par une possession de balle nettement en faveur des coéquipiers de Toni Kroos, une nouvelle fois aligné dans l’entrejeu en compagnie d’Alonso et de Modric. Néanmoins, leurs rares occasions n’ont pas inquiété Moya, notamment la reprise de la tête trop croisée de Ronaldo (41e), l’une des rares situations où le Portugais s’est illustré, puisque victime, semble-t-il, de douleurs au genou gauche et sorti à la mi-temps, remplacé par James Rodriguez.

 

Non, l'Atletico n'a pas changé...

D’ailleurs, cet imprévu a bien failli décider du match, le Colombien, en embuscade dans la surface de réparation, inscrivant son premier but avec le Real à quelques minutes de la fin du temps réglementaire (81e). Mais comme l’Atlético est resté sur les mêmes bases que l’année dernière, Raul Garcia a égalisé peu après, sur corner, en déviant de la tête un ballon au premier poteau (88e). Cette égalisation tardive mais non moins méritée démontre que l’esprit de Diego Simeone anime toujours cet Atlético.

Mis sous pression durant une grande partie de la rencontre, les nouveaux coéquipiers d’Antoine Griezmann, qui a disputé les trente dernières minutes, se sont néanmoins créé les plus belles occasions grâce à Mandzukic (14e, 33e). Désormais, il faudra tenir 90 minutes supplémentaires (si ce n’est plus) face à des Merengue toujours capables de coups d’éclat, mais en déplacement en terre hostile au Vicente Calderon vendredi.

Real Madrid James Rodriguez

eurosport.fr

Jeudi 21 Août 2014 - 13:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter