Suppression du Sénat : Idrissa Seck approuve avec des réserves



Suppression du Sénat : Idrissa Seck approuve avec des réserves
L’ancien Premier Idrissa Seck, un allié du pouvoir, a salué mardi soir l’engagement du président Macky Sall sur les inondations, mais le maire de Thiès a préconisé le transfert de la capitale du Sénégal, vers une autre ville de l’intérieur du pays pour décongestionner Dakar, une ville d’eau.

M. Seck commentait la mesure du président Sall, visant à présenter au parlement un projet de loi en procédure d'urgence pour la suppression du Sénat et ses ressources dirigées vers les secours "pour venir à bout des inondations".

Avec la suppression du Sénat, dont le renouvellement était attendu le 16 septembre prochain, les économies projetées seraient de l’ordre de 6 à 8 milliards de francs CFA pour évacuer les eaux stagnantes des zones sinistrées.

‘’C’est bonne première décision, mais on ne doit pas s’en limiter là. Nous devons réfléchir en profondeur sur l’allocation des ressources du pays vers les préoccupations des populations et non les dédier aux seuls privilèges d’une élite’’, a estimé M. Seck, sur a radio privée RFM.

‘’Transférons la capitale politique et administratives du pays de Dakar vers une autre localité de l’intérieur et laissons la capitale économique ici, en raison de l’étroitesse du Cap-Vert’’, a ajouté le maire de Thiès.

Il a préconisé la construction de routes et de chemins de fer pour aménager une nouvelle capitale, estimant que cette option est plus viable pour l'avenir du pays que de vouloir mettre davantage d'investissements sur Dakar.

‘’Des centaines de milliards, des ressources de 400 milliards, pour des canalisations à Dakar, ce serait du gâchis. Rien que le programme prioritaire se chiffre à 80 milliards pour l’assainissement de Dakar. Que valent les 7 milliards du Sénat ?’’, a-t-il dit.

APS


Mercredi 29 Août 2012 - 02:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter