Suppression du Sénat : le prétexte des inondations de Macky Sall est « fallacieux » selon Jean Paul Dais

Le chef de l’Etat, Macky Sall et Jean Paul Dias ne parlent pas le même langage en ce qui concerne le sort du Sénat. Si le président de la République décide de dissoudre la Chambre haute pour se pencher sur la question urgente des inondations, le secrétaire général du Bloc des Centristes Gaïndé (BDG) par ailleurs membre de la coalition Macky 2012 trouvent « fallacieux » ce prétexte des inondations et continuera à militer pour le retour de l’institution parlementaire.



Suppression du Sénat : le prétexte des inondations de Macky Sall est « fallacieux » selon Jean Paul Dais
Jean Paul Dias qui ne s’est pas gêné pour se  rebiffer contre cette mesure pourtant approuvée quasi-unanimement, s’est montré sceptique quant à « l’opportunité » et « l’efficacité » de la mesure du chef de l’Etat, et cela à travers un communiqué lu par le journal « Le quotidien ». Défendant avec toute leur énergie que la Chambre haute du parlement a « toute sa place » dans l’architecture institutionnelle du pays, les camarades de Dias s’insurgent contre le « prétexte des inondations avancé pour justifier » la suppression du Sénat qu’ils qualifient de « fallacieux ».
 
« En même temps que le Sénégal, les Etats-Unis ont connu des inondations autrement plus graves », rappelle-t-on avant de poursuivre que ce pays « n’a pour cette raison supprimé aucune institution ». Par conséquent, « ni l’émotion, ni le lobbying politicien des perdants de l’élection présidentielle, ni la manipulation de l’opinion publique ou des renseignements d’Etat ne sauraient fonder cette décision », lâche Dias Sénior.


Jeudi 6 Septembre 2012 - 13:07




1.Posté par yero le 07/09/2012 00:34
je suis désolé que notre pays de voir que dans notre pays les hommes politiques sont plus préoccupés par leurs propre devenir que par l'intérêt national. Seuls les imbéciles opportuniste comme ce Jean Paul aux origines qu'il ne peut pavoiser au marché trouve une utilité pour cette institution qui n'était qu'un gouffre financier qui permettait à caser des amis, parents, et partisans politiques . Ce sénat n'était pas une priorité pour un petit pays comme le notre qui gémit de misère. C'est honteux d'entendre que des ilots aussi pauvre que le Sénégal disposent d'un Sénat et d'un vice président. Le monde nous aurait insulté et aurait compris que nous sommes aussi petits qu'on nous croyait grands. Ces bêtises sont des actes de Wade qui se souciait plus d'avoir fait des choses que l'histoire retiendra même si elle n'ont rien a voir avec les intérêts du pays. tous les patriotes salent la décision du président de la républiques.

2.Posté par GNANGOOR le 07/09/2012 01:05
A quelque chose malheur est bon.Ce vulgaire politicien risque de perdre le poste de président du conseil économique et social avec la suppression du sénat.C'est un démagogue.

3.Posté par samba le 07/09/2012 11:55
Quand on compare les Etats Unis au Senegal c'est ne rien comprendre ! A quoi sert le Senat dans notre Pays? Si Diaz defend le senat c'est seulement parcequ'il sait bien qu avec se supression il a peu de chances de devenir le futur president du conseil economique et social( autre instutition qui ne sert à rien du tout.!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter