Suppression du visa d'entrée au Sénégal: Solution à la crise du tourisme?



Suppression du visa d'entrée au Sénégal: Solution à la crise du tourisme?
A la lecture des interpellations depuis 2013 des acteurs du tourisme sur la question du visa d’entrée au Sénégal jugé trop cher, et à l’accueil qui a été réservé à l’annonce de sa suppression, le débat sur la relance du tourisme au Sénégal est loin d’avoir trouvé son épilogue. Nombreux sont les Sénégalais qui pensent que cette mesure, bien que salutaire, est loin d’être suffisante. C’est officiel, à compter du 1er Mai 2015, plus besoin de visa pour franchir les frontières du Sénégal. L’annonce faite par le président de la République Macky Sall le 4 Avril dernier, loin de trouver l’assentiment de tous continue d’alimenter les débats. Cependant, personne ne peut nier que l’entrée sans condition de visas dans un pays comme le Sénégal ne peut qu’augmenter le nombre de visiteurs, mais s’agit-il réellement d’une solution aux maux que traverse le secteur du tourisme ?

 
Des mesures d’accompagnement
La suppression du visa d’entrée dans notre pays ne saurait être à elle seule « la main bénite » qui permettra, dès son entrée en vigueur le 1er Mai, de relancer ce secteur qui traverse depuis plusieurs années de nombreuses difficultés. Bien que salvatrice pour les acteurs du tourisme, elle ne saurait atteindre son objectif de relance si elle n’est pas accompagnée de mesures idoines. En effet, il ne suffit pas de faire bénéficier aux voyageurs d’une remise de 50.000 FCFA (prix du visa d’entrée au Sénégal dans certains pays) pour espérer que le tourisme sénégalais brille à nouveau.


Au-delà de la suppression, il faudra une mobilisation de l’ensemble des acteurs pour rendre la destination Sénégal attractive. Et sur ce plan, le pays peut compter sur l’implantation d’acteurs internationaux tels  jovago.com qui, depuis son implantation en 2014, multiplie des actions pour mieux promouvoir la destination.  Il est clair que la suppression du visa vise une clientèle internationale, de ce fait, il est impératif que le Sénégal bénéficie d’un meilleur marketing pour améliorer son image à l’extérieur, cela passe par une plus grande visibilité de ses atouts sur la toile (internet étant devenu de nos jours le premier guide du voyageur) mais aussi une présence plus importante dans les salons touristiques afin de mieux exposer la diversité de l’offre sénégalaise.


Le tourisme ne se limitant pas aux stations balnéaires, la culture devra également être mise en avant afin que visiter le Sénégal devienne une expérience unique que chaque touriste désire renouveler. Enfin, il est primordial qu’on cesse de penser que le tourisme est réservé aux étrangers ou occidentaux, c’est du moins l’analyse qu’on peut être tenté de faire si l’on considère la suppression du visa comme principal atout de la relance touristique. L’offre touristique doit être également tournée vers une cible locale, pour cela les acteurs du secteur doivent s’atteler à développer un tourisme local, afin de faire découvrir au sénégalais la beauté de leur pays.
 

Le rôle des médias
Pour des pays comme l’Afrique du Sud, l’Egypte, le Nigéria ou le Kenya, la presse joue un rôle important dans le développement de la destination. En effet, ces pays ont su développer une presse qui s’intéresse de près aux questions touristiques, loin des débats. Celle-ci contribue à mettre en avant la beauté touristique du pays aussi bien pour le marché local qu’international. La motivation du touriste, c’est la perception qu’il a d’une destination, et de ce fait les journalistes sont des acteurs incontournables pour la relance du tourisme sénégalais. En somme, la mesure prise par le président Macky Sall, ne peut qu’être salutaire dans la mesure où cette action vise à sortir du « trou » un secteur touristique de plus en plus essoufflé. Toutefois, la suppression du visa d’entrée pour qu’elle puisse répondre à ces attentes devra être accompagnée par la mise en place d’un plan de relance tenant compte de facteurs clés comme la visibilité de l’offre et l’ouverture à une offre locale.
 

Ismael Cabral Kambell, Jovago Afrique de l'Ouest

Mercredi 22 Avril 2015 - 11:04




1.Posté par Iba le 23/04/2015 11:08
Pas à un mot sur l'amélioration de la qualité des produits et des services proposés aux touristes en
- comparant l'offre touristique Sénégalaise aux offres des pays touristiques concurrents du Sénégal ;
- améliorant les formations aux métiers du tourisme ;
- créant des formations professionnelles continues destinées aux professionnels du tourisme ;
- recrutant des professionnels de la restauration, de l'hôtellerie, du divertissement,... ;
- réalisant des études de satisfaction des clients ;
- etc

Dommage...

2.Posté par Iba le 23/04/2015 11:14
La culture américaine du Marketing est la culture du Mensonge.

Les clients se moquent du Marketing.

Ils ne s'intéressent qu'à la QUALITE des informations, des produits, des services.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter