Sydia Touré au chevet des blessés, dénonce la bavure policière



« Vive l’UFR », « vive le président Sidya », « la solution pour la Guinée », ce sont des slogans que scandaient les militants haut et fort quand le leader  Sidya Touré rentrait au siège du parti, à Matam. Devant les militants fortement engagés et mobilisés, Sidya Touré a dénoncé les attaques dont son siège a été victime : « Dès le matin, le siège national du parti a été victime d’une attaque massive par des forces de l’ordre et des loubards ; les uns munis de lance-pierres et les autres, de gaz lacrymogène suivis des tirs à balle réelle à l’intérieur même du siège ».


Parlant le bilan de la mi-journée, Sidya Touré a indiqué que ses militants ont été violement agressés : « Nous avons eu 17 blessés. certains se trouvent dans les hôpitaux, d’autres ont été soignés ». "La manifestation  n’a pas encore commencé, des attaques ont été effectuées à l’intérieur du siège de notre parti", s’étonne Sidya Touré avant de déplorer le comportement des forces de l’ordre qu’il qualifie d’anti-républicain.   
 

« Je suis venu rendre visite aux blessés et saluer dans les familles où il y a eu des attaques. J’estime que ce comportement est anti-républicain, la marche que nous avons demandée, nous continuons à la réclamer jusqu’à la satisfaction de nos demandes pour qualifier notre démocratie », insiste Sidya Touré. Pour clore, l'ancien Premier ministre guinéen a laissé entendre que l’objectif est atteint car, dit-il, la ville a été complètement paralysée et des citoyens étaient fortement mobilisés. « Cela veut dire, qu’il y a un contre-pouvoir en  Guinée ».


Guineenews

Lundi 13 Avril 2015 - 17:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter