Syndicats d'enseignants / Gouvernement: la rencontre de la dernière chance ?

Le haut conseil du dialogue social tente de rapprocher les parties pour éviter des perturbations dans le système éducatif. Mais les enseignants n’entendent absolument pas parler de négociations mais plutôt de l’application des accords signés avec le gouvernement.



Il s’agit ce matin de l’ouverture d’une session de revue et de consolidation des accords entre les syndicats d’enseignants et le gouvernement, rencontre d’échanges et de concertation à l’initiative du haut conseil du dialogue social. La présidente Innocence Ntap Ndiaye a tenu à préciser qu’il ne s’agit nullement de nouvelles négociations mais de mettre en présence les différentes parties pour échanger sur le niveau d’exécution des accords déjà signés. Le haut conseil de dialogue social veut ainsi permettre aux enseignants et au gouvernement de discuter une nouvelle fois pour obtenir des concessions de part et d’autre pour éviter de nouvelles perturbations après le dépôt de plusieurs préavis de grève par plusieurs organisations syndicales.
 
Cette rencontre de deux (2) jours va être clôturée demain par une plénière en présence des ministres concernées par les négociations pour obtenir des concessions. La session a débuté aujourd’hui avec des enseignants qui n’attendent absolument rien de cette rencontre. Ils ne veulent plus de nouvelles discussions, ils n’attendent qu’une seule chose, l’application des accords déjà signés, selon Abdoulaye Ndoye, secrétaire général du CUSEMS.

Déterminés à poursuivre leur plan d’action, les syndicalistes annoncent que les actions prévues seront maintenues notamment le rassemblement prévu vendredi dans l’après-midi à Dakar avec d’autres syndicats pour exiger l’amélioration des conditions de travail et surtout le respect des accords signés, relaie Sud fm.  

 


Mercredi 9 Mars 2016 - 11:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter