Syrie: Lakhdar Brahimi appelle les belligérants à proclamer «unilatéralement» un cessez-le feu

La mission de l’émissaire des Nations unies pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, semble prendre la même tournure que celle de son prédécesseur Kofi Annan. Face au diplomate de l’ONU, le président syrien Bachar el-Assad est visiblement resté intraitable. À l’issue de leur entretien ce dimanche 21 octobre à Damas, Lakhdar Brahimi n'a eu d'autre choix que d'appeler les deux parties qui s’affrontent à proclamer une trêve unilatérale.



Syrie: Lakhdar Brahimi appelle les belligérants à proclamer «unilatéralement» un cessez-le feu
Il n’y a pas encore beaucoup de détails sur ce qui a pu se dire dans le bureau de Bachar el-Assad. Mais si Lakhdar Brahimi demande, sur une initiative personnelle, aux deux camps qui s’affrontent en Syrie de déposer les armes d’une manière unilatérale, c’est qu’il n’a pas pu obtenir grand-chose du président syrien.
L’émissaire des Nations unies le répète depuis sa prise de fonction : sa priorité, ce sont les civils. Et afin de les protéger, il en appelle désormais à la sagesse de tous les syriens. Il espère autant des insurgés que de l’armée qu’ils déposent les armes ce dimanche ou lundi.

Ce n’est pas un plan de paix mais Lakhdhar Brahimi espère seulement que la fête de l’Aïd, du 26 au 28 octobre, soit célébrée dans le calme.
Il dit avoir contacté des membres de l’opposition civile en Syrie et à l’étranger et se réjouit d’avoir déjà une réponse positive à sa demande de cessez-le-feu. Visiblement, il y aurait plus de flexibilité dans ce camp que dans celui du régime ou celui des révolutionnaires.
 

RFI
 


Dimanche 21 Octobre 2012 - 14:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter