Syrie : l'EI revendique des attentats meurtriers contre deux bastions du régime

Plusieurs attentats à la bombe ont frappé, lundi, les villes syriennes de Tartous et de Jableh, deux bastions du régime de Bachar al-Assad sur la côte méditerranéenne, faisant des dizaines de morts. L'EI a revendiqué les attaques.



Plusieurs dizaines de personnes ont été tuées, lundi 23 mai, dans une série d’attentats qui ont frappé Tartous et Jableh, deux localités syriennes de la côte méditerranéenne contrôlées par les forces gouvernementales de Bachar al-Assad. Les attaques ont aussitôt été revendiquées par l’organisation État islamique (EI).
 
«Des attaques menées par des combattants de l'Etat islamique ont frappé des rassemblements d'alaouites (communauté religieuse à laquelle appartient le président Bachar al-Assad) dans les villes de Tartous et de Jablé sur la côte syrienne», a indiqué l'agence Amaq, liée à l'organisation jihadiste.
 
Une source proche des autorités syriennes, contactée par France 24, estime qu’il y a au moins 40 morts à Tartous et 60 à Jableh. L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) avance également un bilan de plus de 100 morts, alors que le ministère syrien de l’Intérieur annonce au moins 45 morts.
 
Cette même source a recensé au moins deux attaques à la voiture-piégée et cinq attentats-suicide dans ces deux villes, distantes de 70 kilomètres. À Tartous, une voiture piégée a explosé dans une gare de bus. Trois attentats suicide ont ensuite frappée la ville et sa banlieue résidentielle.
 
À Jableh, au moins une explosion s’est produite à l’entrée principale de la gare de bus, une autre a eu lieu près de la direction de l’électricité, et enfin un attentat suicide à la ceinture piégée s’est produit à l’entrée de l’hôpital de la ville. Ces attaques ont fait des dizaines de blessés.




Source:France24

Aminata Diouf (Stagiaire)

Lundi 23 Mai 2016 - 10:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter