Syrie: pas de «confrontation» entre Lavrov et Tillerson selon la presse russe

Mercredi 12 avril 2017, les chefs de la diplomatie américaine et russe, respectivement Rex Tillerson et Sergueï Lavrov, se sont entretenus pendant trois heures à Moscou, à propos du dossier syrien. Les deux ministres, qui se connaissent de longue date, ont fait des efforts pour apparaître ensemble lors d'une conférence de presse. Ils campent sur leur position mais mettent tout de même l'accent sur le dialogue qui doit continuer entre les deux pays, et c'est ce que retient la presse russe ce jeudi matin 13 avril.



Syrie: pas de «confrontation» entre Lavrov et Tillerson selon la presse russe
« La tonalité était pragmatique, mais sans confrontation », a jugé le journal Kommerçant. Cette analyse résume assez bien la façon dont les Russes voient la première visite de Rex Tillerson à Moscou. Signe des tensions, la rencontre avec Vladimir Poutine a été décidée au dernier moment, et la presse en a été exclue, mais elle a tout de même eu lieu.

La Syrie a été au centre des discussions. Les positions ne se sont pas rapprochées mais « les deux parties ont décidé d'entamer un mouvement dans cette direction ». La diplomatie russe a apprécié que Rex Tillerson ne prononce pas le mot « sanction ». « En homme d'affaires avisé », le secrétaire d'Etat n'a utilisé « ni menace, ni ultimatum ».

Les Russes ont vu que les Américains étaient prêts à soutenir l'idée d'une enquête sur les armes chimiques en Syrie ; et la Russie, en contrepartie, est prête à reprendre la coopération militaire. Sergueï Lavrov a maintenu ses accusations d'ambiguïté sur la lutte des Américains contre le terrorisme. Rex Tillerson a réaffirmé la volonté américaine du départ d'Assad, mais il compte sur les Russes pour le lui faire comprendre.

Le dernier mot de la conférence de presse est revenu à Sergueï Lavrov : « On peut venir à bout du terrorisme sans toucher au régime, mais si on renverse le régime, on favorise Daesh ». Rex Tillerson n'a pas répliqué.

Le ministre russe des Affaires étrangères reçoit, ce jeudi après-midi 13 avril, son homologue syrien Walid Mouallem.

RFI

Ousmane Demba Kane

Jeudi 13 Avril 2017 - 10:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter