Syrie: passe d'armes entre Russes et Américains sur les armes chimiques à l'ONU

La publication du rapport des Nations unies l’utilisation d’armes chimiques a donné lieu à une nouvelle passe d’armes au Conseil de sécurité. Le chef des inspecteurs Aake Sellström a conclu que des armes chimiques ont été utilisées à plusieurs reprises en Syrie, provoquant un échange très vif entre les ambassadeurs russe et américain.



Des experts des Nations unies chargés de l’enquête sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie, le 28 août dernier près de Damas. REUTERS/Mohamed Abdullah
Des experts des Nations unies chargés de l’enquête sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie, le 28 août dernier près de Damas. REUTERS/Mohamed Abdullah

Pour l’ambassadeur russe Vitaly Churkin l’attaque chimique de la Ghouta  en août était une « provocation », une « manipulation » de l’opposition syrienne, a-t-il dit devant le Conseil de sécurité, pour forcer les Etats-Unis à réagir et à lancer des frappes militaires. Le représentant russe en veut pour preuve un autre incident chimique à Khan Al Assal, près d’Alep, où ce sont des soldats syriens qui ont été tués.

 

« Mon collègue russe a grand besoin de ses vacances de Noël » a rétorqué l’ambassadrice américaine Samantha Power. Si des soldats syriens ont été tués dans une attaque chimique dit-elle, c’est que l’armée a fait une erreur de tir et bombardé ses propres positions.
 

Les inspecteurs de l’ONU ont confirmé que des armes chimiques ont été employées à cinq reprises en Syrie. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon avait promis que les responsables de ces attaques devront rendre des comptes, mais sans l’aval du Conseil de sécurité l’enquête de l’ONU n’ira pas plus loin. Aucun suivi du rapport Sellström  n’a été discuté.

Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Mardi 17 Décembre 2013 - 10:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter