Système médical : Le Sames durcit le ton.

Les malades vont encore être confrontés à plus de difficultés en sus des maux dont ils souffrent. En effet, pendant 72 heures, à compter du mercredi 12 août, le Syndicat autonome des médecins du Sénégal va croiser les bras. Cette annonce a été faite lors d’une conférence de presse, ce samedi, dans le cadre de l’exposition de leur troisième plan d’action.



Système médical : Le Sames durcit le ton.
«Aujourd’hui, on a dépassé le temps des négociations, on va aller écouter ce que le Gouvernement va nous dire, et c’est la raison pour laquelle, notre troisième plan d’action a été décalé. Le ministère de la Fonction publique a convoqué une réunion aujourd’hui, nous allons l’écouter et en tirer nos conclusions. Nous n’accepterons plus de promesses, il nous faut des actes concrets conformément à ce qui a été dit et signé dans le protocole d’accords». Ces propos sont du Docteur Boly Diop, secrétaire général du Syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames). C’était lors d’un face-à-face avec la presse ce samedi.

Les syndicalistes ont profité de cette occasion pour montrer leur détermination à aller jusqu’au bout de leur combat pour la satisfaction de leur doléances. C’est dans ce sens qu’ils vont dérouler leur plan d’action qui commencera par une grève de 72 heures à partir du mercredi 12 août.

Le Docteur Diop qui déclare que la balle est désormais dans le camp du Gouvernement a tenu à présenter les excuses des syndicalistes pour les désagréments que va causer la grève : «Le Sames présente ses excuses à la population pour les désagréments et rend l’Etat comme le seul et unique responsable parce qu’en effet, les droit de ses membres doivent être rétablis, a-t-il martelé.

Ousmane Demba Kane

Lundi 10 Août 2015 - 09:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter