TENTATIVE TERRORISTE VISANT SOTCHI DEPUIS L’UKRAINE

Tentative de détournement d'un avion parti d'Ukraine contraint d'atterrir à Istanbul selon des médias turcs (AFP) …



TENTATIVE TERRORISTE VISANT SOTCHI  DEPUIS L’UKRAINE
 
Un avion de la compagnie turque Pegasus parti de KHARKOV (UKRAINE) a été contraint d'atterrir vendredi soir par l'armée de l'air turque à Istanbul après une tentative de détournement de la part d'un passager ukrainien, ont rapporté les médias turcs.
 
Selon des informations non confirmées des médias turcs, le passager ukrainien a menacé de faire exploser une bombe si l'avion, avec 110 passagers à son bord, ne prenait pas la direction de Sotchi (Russie), où se déroulait vendredi soir la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver.
 
Une menace terroriste grave pèse sur Sotchi, via les terroristes islamistes caucasiens (Tchétchénie, Dagestan), leurs complices en Syrie et leurs parrains saoudiens de Ryiad. Le prince Bandar Sultan, « Bandar Bush » est son surnom, patron à la fois des services secrets saoudiens (aux moyens financiers quasi illimités) et des réseaux djihadistes, entend en effet « punir » Poutine pour son soutien à Damas..

UNE LIAISON TERRORISTE DIRECTE SYRIE-UKRAINE
 
Une liaison directe existe entre le Djihadisme en Syrie et dans le Caucase et le coup d’état rampant en Ukraine. Ce sont les islamistes Tatars de Crimée, une population d’origine mongole convertie à l’Islam et durement épurée par Staline en 1944 pour avoir largement collaboré avec le IIIe Reich nazi lors de l’invasion allemande. Ces islamistes, liés aux extrémistes terroristes de l’Emirat du Caucase, avec lesquels ils ont combattu en Syrie contre Assad. Certains d’entre eux ont été formés par les services secrets de l’OTAN (dont le BND allemand) dans les Pays baltes. Les mêmes qui organisent la déstabilisation ukrainienne.
 
Au début du coup insurrectionnel de Kiev, la présence de ces Tatars islamistes a été repérée au ‘Maidan’ parmi les groupes de choc néonazis. Avec lesquels ils ont des rapports depuis longtemps. Le drapeau islamiste tatar, qui visent à instaurer un Emirat islamique en Crimée (une région russophone), a aussi été vu au ‘Maidan’. Derrière eux le mouvement autonomiste tatar de Crimée, qui soutient l’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN.
Ukraine, terrorisme, JO de Sotchi, Caucase : précisément l’agenda des ennemis de la Russie et de Poutine …

Luc Michel

Samedi 8 Février 2014 - 11:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter