TOURISME DANS LE DELTA SALOUM: Quand la campagne électorale plombe le secteur

Le climat lourd d’incertitudes qui a prévalu dans cette période de campagne électorale n’a pas été favorable au tourisme sénégalais. Le secteur est bien au ralenti dans les différentes zones touristiques du pays. Ce qui suscite déjà des inquiétudes auprès du syndicat d’initiative et de promotion du tourisme du Sine Saloum, une des quatre zones du tourisme au Sénégal après celles de Dakar, Saly et de la Casamance.



TOURISME DANS LE DELTA SALOUM: Quand la campagne électorale plombe le secteur
En attendant de dissiper les incertitudes qui pèsent sur le secteur, les professionnels du secteur évoluant dans la région de Fatick aspirent à donner une meilleure visibilité au tourisme au niveau de Sine-Saloum. Une zone qui, nonobstant l’enclavement constaté dans certaines localités, regorge de grandes potentialités avec ses sites et vestiges qui appartiennent au patrimoine historique du Sénégal.

Le contexte de la campagne électorale et son lot de violence n’est pas sans conséquence pour le tourisme. En pleine saison, le secteur n’est pas bien portant avec la baisse drastique qu’il subit depuis le mois de janvier. Depuis l’ouverture de la campagne électorale, les touristes se font désirer dans certaines zones comme celui de la région naturelle du Sine-Saloum. Le constat est du syndicat d’initiative et de promotion du tourisme du Sine Saloum «Depuis quelques jours, il ya des manifestations un peu partout dans le pays et elles sont reprises par les médias nationaux et internationaux. Ce qui suscite pas mal d’inquiétudes auprès des touristes ayant déjà réservé leur séjour. En pleine saison, nous avons pu noter pas mal de réservations », souligne Issa Barro, président du syndicat d’initiative de cette zone qui englobe les régions de Fatick et de Kaolack. 

Selon lui, si cette situation persiste, elle devrait ainsi entrainer un manque à gagner important. « La situation risque d’être grave. Nous espérons que tout va rentrer dans l’ordre après la présidentielle. On parle de décommandes en pleine saison et nous fonctionnons au ralenti depuis janvier. Dans les prévisions du mois de mars, de nombreux tours opérators sont en train de déprogrammer », se désole t-il. Ce manque à gagner risque même de plomber le secteur. Du moins dans le Sine Saloum qui est la quatrième destination touristique du Sénégal après Dakar, Saly et la Casamance.

Classé patrimoine mondial de l’Unesco et membre du club des plus belles baies du monde, l'estuaire des fleuves Saloum et Sine, au nord de la Gambie, est formée autour du delta de quatre grandes Îles principales que sont Gandoul, les îles de Bétenti et d’autres petites iles ainsi qu’un dédale de quelque 200 îles recouvertes de mangroves, palétuviers, baobabs, fromagers et d’autres attractions sur le plan de la flore de la faune. Sans compter les importants vestiges historiques de la région avec les sites et monuments historiques du Sine avec Diakhao (située 18 Km de Fatick), dernière capitale du royaume du Sine, renfermant les tombes des rois Sérères, enterrés dans leur palais.

Dépêche 




Samedi 3 Mars 2012 - 11:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter