TRANSHUMANCE POLITIQUE: Macky Sall déroule le tapis rouge aux anciens parlementaires



TRANSHUMANCE POLITIQUE: Macky Sall déroule le tapis rouge aux anciens parlementaires

Macky Sall sélectionne-t-il les responsables qui souhaitent rejoindre son parti ? On est tenté de donner une réponse affirmative, car au moment où Khoureychi Thiam, las d’attendre d’être intégré au sein de l’Alliance Pour la République (APR) a décidé de retourner au Parti démocratique sénégalais, Macky Sall a déroulé le tapis rouge à une trentaine d’anciens parlementaires. Il s’agit d’Abdourahmane Sow, Abdoulaye Sène, Fatou Diop, Demba Diop, Néné Marième Kane, etc. Ces anciens députés ont fait leur acte d’allégeance ce jeudi.
 

Ils ont été reçus par le comité d’accueil et d’intégration de l’APR crée par Macky Sall et dirigé par le ministre-conseiller, Souleymane Ndiaye. Lors de la cérémonie d’accueil qui a eu lieu au siège de l’APR, ces nouveaux « apéristes » n’ont pas tari d’éloges à l’endroit du chef de l’Etat. Chacun a essayé de tirer de son côté pour prouver une proximité ou une convergence de vue avec Macky Sall.
 

Certains n’ont peut-être pas tort, parce qu’ils avaient défendu bec et ongle le chef de file des « Apéristes » en 2008 quand Wade a lancé l’offensive qui a abouti à la défenestration de Macky Sall de la présidence de l’Assemblée nationale. Mais force est de constater qu’ils n’ont pas poussé leur courage jusqu’à terme. Ils avaient la possibilité de monter sur la charrette conduite par l’étalon marron à la veille de la présidentielle. Avaient-ils subi des pressions de Wade ou voulaient conserver des privilèges en cas de victoire pour Wade ? En tout cas, ils n’ont pas participé à la défaite du Parti Démocratique Sénégalais (PDS). 

 

Même si ces députés avaient majoritairement roulé pour Wade en 2007, Macky Sall ne semble pas oublier le rôle qu’ils ont joué pendant la grande offensive du Pape du Sopi. C’est pourquoi, les collaborateurs du chef de l’Etat n’ont pas voulu parler de transhumance. «  Vous n’êtes pas des transhumants, mais des Apéristes de l’ombre. Vous avez beaucoup travaillé pour le président de la République », a lancé le conseiller politique du président Sall, Abdourahmane Ndiaye.  « Le chef de l’Etat attache un intérêt particulier à la décision que des femmes et des hommes de votre envergure ont prise librement, de l’accompagner pour atteindre les objectifs qu’il s’est assignés et dont la réalisation nécessite la conjonction du savoir-faire et des compétences de tous sans exclusive.


 Vous êtes de ceux qui ont compris qu’un parti politique n’est pas une fabrique de castes, ayant la vertu de dépouiller ses membres de toute faculté, parce qu’en réalité, l’acte d’adhésion est une manifestation de la liberté de choisir un type de société parmi d’autres », a souligné Souleymane Ndiaye.


Issa Ndiaye

Vendredi 21 Mars 2014 - 12:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter