TUNISIE : Après l'assassinat de Mohamed Brahmi, la Tunisie face au spectre égyptien



Les autorités tunisiennes craignent que la vague de contestation déclenchée par l'assassinat du député d'opposition Mohamed Brami ne fasse dérailler le processus de transition démocratique, quelques semaines après le coup d’État en Égypte.

Source : http://www.france24.com/fr/20130726-manifestations...

Mehdi Chebil

Vendredi 26 Juillet 2013 - 16:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter