Tabaski 2012: Aminata Mbengue Ndiaye assure un approvisionnement suffisant en moutons

«Du 10 septembre au 15 novembre il n’y aura pas de taxes sur le mouton». C’est du moins ce qu’a affirmé le ministre de L’Elevage, Aminata Mbengue Ndiaye, au sortir du conseil interministériel sur la Tabaski qui a eu lieu hier, mardi 4 septembre, à la primature.



Tabaski 2012: Aminata Mbengue Ndiaye assure un approvisionnement suffisant en moutons
«Du 10 septembre au 15 novembre, il n’y aura pas de taxes sur le mouton». C’est  Aminata Mbengue Ndiaye ministre de l’Elevage qui confirme ainsi la levée de toute taxe sur le mouton en perspective de la Tabaski 2012. La mesure a été annoncée hier, mardi 4 septembre, au sortir du Conseil interministériel consacré à l’Aïd-el-kabir. Elle a déclaré «qu'aucune taxe ne sera demandée aux éleveurs convoyant des petits ruminants au niveau des frontières, sur le parcours et au niveau des zones d’attente et points de vente».Ceci pour que le Sénégal puisse disposer de suffisamment de moutons et pour toutes les bourses. «Ce sont les opérateurs qui doivent nous rassurer, ils l’ont fait.», a indiqué Aminata Mbengue Ndiaye, à propos de l’approvisionnement du marché national. Elle poursuit : «Sur le terrain, il y a des opérations qui sont en train d’être menées. Il y a des éleveurs qui sont déjà sur le terrain pour convoyer les troupeaux. On est en train de les organiser pour qu’il n’y ait pas de problème à leur arrivée».

Du côté des éleveurs, l’accès à l’eau, la subvention de l’aliment bétail au niveau des foirails; l’accès à l’électricité , mais surtout le problème de la sécurité, constituaient leurs principales doléances. Leur ministre de tutelle rassure «pour le ministère de l’Intérieur  comme des Forces Armées, des dispositions vont être prises pour que la sécurité soit rapprochée. Nous avons même pensé à des brigades de sécurité de proximités au niveau des différents points de vente pour cela nous allons faire appel à des agences de gardiennage» a-t-elle martelé Aminata Mbengue Ndiaye.

Rappelons que les  différents points de vente sont au nombre de quarante, certains normalisés d’autre tolérés. D’autres sites sont également entrain d’être prospectés  à cause de l’hivernage qui ne permet plus d’avoir un certain nombre de place. A  l’occasion «les Simmel de Mbao  vont  peut être  être réquisitionnés».

Par ailleurs la situation qui prévaut au mali pourrait faire penser qu’on n’aura pas suffisamment de mouton. Mais d’après les éleveurs qui ont l’habitude de s’approvisionner dans ce pays, toutes les dispositions  ont déjà été prises pour leur approvisionnement.

A plus long terme le premier ministre à proposé un programme  de grande envergure pour l’autosuffisance de notre pays en mouton de Tabaski. Etaient présent à ce conseil interministériel sur la Tabaski, l’ensemble des départements ministériels qui sont concernés par l’opération tabaski,  la chambre de commerce de Dakar, l’ensemble des organisations d’éleveurs et des operateurs en élevage, les partenaires financiers comme la caisse nationale de crédit agricole(Cnca) et quelques banques de la place.

avec Suonline


Mercredi 5 Septembre 2012 - 11:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter