Tabaski: Sens profond du sacrifice d’Ibrahim (AS)

Ô mon fils, je me vois en rêve en train de t’immoler. Qu’en penses-tu ? Père, répondit le fils, fais ce qui t’est ordonné. Tu me trouveras, si Dieu le veut, parmi ceux qui supportent} (Sourate Saffat, verset 102).

Ibrahim (paix et bénédiction) a été choisi par Dieu comme Son "ami intime". Un jour, le Prophète Mohammed (paix et bénédiction) dit à ses compagnons : "Voulez-vous que je vous dise pourquoi Dieu a appelé Ibrahim Son ami qui fut fidèle ? Parce qu’il répétait constamment au moment de se lever et de se coucher :
{Gloire à Dieu quand vous parvenez au soir et lorsque vous accueillez le matin et à Lui la louange dans les cieux et sur la terre, au cœur de la nuit et de la journée}" (Sourate Ar-Roum, versets 17 et 18).
C’est à Son ami que Dieu à fait vivre l’une des épreuves les plus difficiles qui soient : sacrifier son fils au nom de sa foi et de son témoignage. De Son ami, Dieu exige tout : sacrifier celui qu’il a contribué à faire naître en reconnaissance à Celui qui l’a fait naître, tuer de ses propres mains son amour au nom de Son Amour. Etre pour Dieu jusqu’à la plus terrifiante des épreuves, accéder à la certitude au-delà de tous les doutes.

Suite : Comme nous l’a enseigné le Prophète Mohammed (paix et bénédiction), "Dieu met à l’épreuve ceux qu’Il aime", mais avons-nous vraiment pris conscience du sens profond du sacrifice d’Ibrahim ?

Sacrifier de lui-même une partie chère de lui-même pour Lui-même, se séparer du fruit de plusieurs années de demandes pour satisfaire Sa demande, accepter de vivre l’absence de son premier-né pour vivre dans la présence du Premier et du Dernier.

{C’était là certes l’épreuve manifeste} (Sourate Saffat, verset 106)

Telle est l’épreuve que Dieu soumet à Son ami : immense et sublime… tout comme était l’amour de notre père Ibrahim… immense et sublime. Un amour qui lui a permis de surpasser cette épreuve, témoignage de sa reconnaissance et de sa soumission à Celui qui lui a tout donné. L’épreuve a été réussit et Dieu le récompensa en conséquence :

{Et Nous le rançonnâmes d’une immolation généreuse} (Sourate Saffat, verset 107)

La vision fut vraie et le sacrifice eut lieu… parce que les songes des Prophètes se réalisent toujours… mais surtout parce que Dieu l’a voulu ainsi. Ce sacrifice, qui à traversé les temps, continue d’avoir lieu chaque année, en des lieux différents et à des saisons différentes, en mémoire et en souvenir de l’ami de Dieu qui fut prêt à tout sacrifier pour témoigner sa soumission mais aussi en tant que rappel aux croyants.

Aimer Dieu et conserver Son souvenir requiert une foi profonde, patience et persévérance. Il s’agit de l’école de la vie où notre être intérieur est perpétuellement mis à l’épreuve et par la même occasion se forge et se dessine. Aimer Dieu, c’est protéger Son amour quotidiennement. Souvenons-nous, Dieu a pris Son ami pour ami grâce à quelques mots inlassablement dits et redits :

{Gloire à Dieu quand vous parvenez au soir et lorsque vous accueillez le matin et à Lui la louange dans les cieux et sur la terre, au cœur de la nuit et de la journée.}

Là était son secret : il savait s’endormir avec le souvenir de Dieu et se réveiller dans Sa lumière. Du matin jusqu’au soir, son cœur n’était empli que de son amour. Don de soi et sacrifice quotidien pour trouver l’énergie du terrible sacrifice. Voilà l’exemple à méditer et à prendre, voilà exemple pour les gens qui réfléchissent.

{Paix sur Ibrahim} (Sourate Saffat, verset 109)



Ô mon fils, je me vois en rêve en train de t’immoler. Qu’en penses-tu ? Père, répondit le fils, fais ce qui t’est ordonné. Tu me trouveras, si Dieu le veut, parmi ceux qui supportent} (Sourate Saffat, verset 102).

Ibrahim (paix et bénédiction) a été choisi par Dieu comme Son "ami intime". Un jour, le Prophète Mohammed (paix et bénédiction) dit à ses compagnons : "Voulez-vous que je vous dise pourquoi Dieu a appelé Ibrahim Son ami qui fut fidèle ? Parce qu’il répétait constamment au moment de se lever et de se coucher :
{Gloire à Dieu quand vous parvenez au soir et lorsque vous accueillez le matin et à Lui la louange dans les cieux et sur la terre, au cœur de la nuit et de la journée}" (Sourate Ar-Roum, versets 17 et 18).
C’est à Son ami que Dieu à fait vivre l’une des épreuves les plus difficiles qui soient : sacrifier son fils au nom de sa foi et de son témoignage. De Son ami, Dieu exige tout : sacrifier celui qu’il a contribué à faire naître en reconnaissance à Celui qui l’a fait naître, tuer de ses propres mains son amour au nom de Son Amour. Etre pour Dieu jusqu’à la plus terrifiante des épreuves, accéder à la certitude au-delà de tous les doutes.

Suite : Comme nous l’a enseigné le Prophète Mohammed (paix et bénédiction), "Dieu met à l’épreuve ceux qu’Il aime", mais avons-nous vraiment pris conscience du sens profond du sacrifice d’Ibrahim ?

Sacrifier de lui-même une partie chère de lui-même pour Lui-même, se séparer du fruit de plusieurs années de demandes pour satisfaire Sa demande, accepter de vivre l’absence de son premier-né pour vivre dans la présence du Premier et du Dernier.

{C’était là certes l’épreuve manifeste} (Sourate Saffat, verset 106)

Telle est l’épreuve que Dieu soumet à Son ami : immense et sublime… tout comme était l’amour de notre père Ibrahim… immense et sublime. Un amour qui lui a permis de surpasser cette épreuve, témoignage de sa reconnaissance et de sa soumission à Celui qui lui a tout donné. L’épreuve a été réussit et Dieu le récompensa en conséquence :

{Et Nous le rançonnâmes d’une immolation généreuse} (Sourate Saffat, verset 107)

La vision fut vraie et le sacrifice eut lieu… parce que les songes des Prophètes se réalisent toujours… mais surtout parce que Dieu l’a voulu ainsi. Ce sacrifice, qui à traversé les temps, continue d’avoir lieu chaque année, en des lieux différents et à des saisons différentes, en mémoire et en souvenir de l’ami de Dieu qui fut prêt à tout sacrifier pour témoigner sa soumission mais aussi en tant que rappel aux croyants.

Aimer Dieu et conserver Son souvenir requiert une foi profonde, patience et persévérance. Il s’agit de l’école de la vie où notre être intérieur est perpétuellement mis à l’épreuve et par la même occasion se forge et se dessine. Aimer Dieu, c’est protéger Son amour quotidiennement. Souvenons-nous, Dieu a pris Son ami pour ami grâce à quelques mots inlassablement dits et redits :

{Gloire à Dieu quand vous parvenez au soir et lorsque vous accueillez le matin et à Lui la louange dans les cieux et sur la terre, au cœur de la nuit et de la journée.}

Là était son secret : il savait s’endormir avec le souvenir de Dieu et se réveiller dans Sa lumière. Du matin jusqu’au soir, son cœur n’était empli que de son amour. Don de soi et sacrifice quotidien pour trouver l’énergie du terrible sacrifice. Voilà l’exemple à méditer et à prendre, voilà exemple pour les gens qui réfléchissent.

{Paix sur Ibrahim} (Sourate Saffat, verset 109)

Asfiyahi.org

Dimanche 5 Octobre 2014 - 17:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter