Tahibou Ndiaye sur la sellette: la CREI rouvre le dossier de l’ancien Directeur du cadastre




Tout comme celui de Karim Wade qui a connu un sérieux coup d’accélérateur dernièrement pour en arriver à moins de cinq (5) jours de la clôture de l’affaire, le dossier Tahibou Ndiaye va bouger. Placé sous mandat de dépôt en décembre dernier dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, une seconde comparution est d’actualité contre le dignitaire de l’ancien régime. En effet, Tahibou Ndiaye fera de nouveau face aux juges, renseigne une source au journal « la tribune ». Des auditions qui promettent vu la détermination du détenu de lâcher des "bombes à fragmentation" décidé qu’il est à ne pas tomber tout seul dans ce dossier.


Déjà mis en demeure par le Procureur spécial, Alioune Ndao, Tahibou Ndiaye avait échappé à la prison la première fois en acceptant de céder un immeuble évalué à trois (3) milliards. C’est à la suite du refus de toute médiation pénale de deux (2) conservateurs des Domaines qui à travers des correspondances  au procureur spécial lui ont notifiés que les baux saisis auprès de Tahibou Ndiaye ont été enregistrés au nom de l’Etat. En clair, les baux confisqués n’appartiennent même pas à Tahibou Ndiaye dont la liste des biens s’articule autour d’immeubles et de terrains évalués à 3.435.676.815 F CFA.


Il s’agit d’un immeuble situé à Yoff Tonghor dont le coût est évalué à 224.700.000 F CFA, un immeuble à la cité Keur Gorgui, 310.000.000 F CFA, une résidence des Almadies d’une superficie de 1600 m2 (1.105.000.000 F CFA), une villa de Sotrac Mermoz lot A (270 m2, 127.250.000 F CFA). L’appartement de Fez au Maroc (169 m2, 37.856.815 F CFA)et des terrains nus dont le procès verbal de médiation pénale établi par Alioune Ndao  compte : Terrain nu sur la bande verte de la VDN (1600 m2, 125.000.000 F CFA), terrain nu à Rufisque (25.040 m2, 75.120.000 F CFA), terrain noflaye (31.000 m2, 46.500.000 F CFA), terrain nu à Sotrac Mermoz (269 m2, 53.800.000 F CFA), terrain nu Sotrac Mermoz (200 m2, 53.000.000 F CFA), trois (3) terrains de 200 m2 chacun de 30.000.000 F CFA et un terrain nu Ba train de 500 m2 (100.000.000 F CFA).
Dans le cadre de cette affaire, sa femme et ses filles adoptives sont pour leur part sous contrôle judiciaire. 


Vendredi 11 Avril 2014 - 12:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter