Tambacounda: Lamine Cissé tue son père qu’il soupçonnait de coucher avec sa femme

La chambre criminelle du Tribunal de Grande instance a condamné mercredi, aux travaux forcés à perpétuité, le jeune cultivateur Lamine Cissé âgé de 23 ans. Reconnu coupable du meurtre de son père Ngaly Cissé, qu’il accuse d’avoir des relations coupables avec sa femme. Les faits remontent au 11 février 2013 dans le village Cissé Counda.



Selon l’accusation le meurtre remonte au 11 février 2013, le sous-préfet de Maka Kolibantang est informé par les éléments de la brigade territoriale de Tambacounda du décès d’un individu au village de Cissé Counda. Un déplacement sur les lieux a permis d’identifier aux la victime comme étant Ngaly Cissé  et de constater des blessures sur la région supérieure du cuir chevelu, laissant penser à l’utilisation d’un objet contondant. Les premières informations recueillies renseignent que l’auteur des faits n’est autre que Lamine Cissé, fils du défunt  qui a pris la fuite après son forfait. C’est ainsi qu’une recherche est lancée et il sera alpagué par la police Gambienne et remis aux gendarmes enquêteurs sénégalais. Et, des témoignages font savoir que Lamine Cissé a tué son géniteur alors que celui-ci tenté de le raisonner de ne pas entretenir de relations intimes avec son épouse qui venait fraichement d’accoucher.

Et, c’est suite à ces disputes que Lamine Cissé a asséné un coup de pilon mortel à son père. Devant les magistrats instructeur, Lamine Cissé dit Moro avoue être l’auteur des violences mortelles sur la victime qui se trouve être son père. Il explique son geste comme une réaction aux humeurs qu’ils avaient entendues et selon lesquelles, son père couchait avec son épouse.
 
Souffrant de troubles mentaux qui lui ont valu par le passé un internement au centre psychiatrique de Djinkoré. S’exprimant sur le déroulement des faits devant la Chambre criminelle de tribunal de grande instance de Tambacounda, ce 20 janvier, Lamine a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Des faits confirmés par ses proches qui ont assisté au drame.

Pour le Procureur de la République Demba Traoré, il s’agit bien d’un parricide et que le mis en cause a commis volontairement l’homicide. Il a ainsi requis les travaux forcés à perpétuité à l’encontre de Lamine Cissé. Dans leur délibéré les juges ont suivi le procureur dans sa requête en condamnant Lamine Cissé dit Moro coupables des faits qui lui sont reprochés à aux travaux forcés à perpétuité.       

Khadim FALL

Jeudi 21 Janvier 2016 - 08:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter