Tanor Dieng exige la transparence sur le contrat entre Global Voice et l’Etat du Sénégal



Tanor Dieng exige la transparence sur le contrat entre Global Voice et l’Etat du Sénégal
Le Secrétaire général du parti socialiste a appelé à plus de transparence sur le contre qui lie la société de télécommunication américaine, Global Voice et l’Etat du Sénégal. «D’une part, il faut que les Sénégalais sachent qui est Global Voice. D’une autre part, il faut que les Sénégalais sachent dans quelle condition ce marché juteux lui a été attribué», a tranché Ousmane Tanor Dieng dans ce débat qui a amené la société nationale des télécommunications (SONATEL) à couper les liaisons le jeudi dernier.

Pour le Socialiste qui se prononçait au cours d’une visite qu’il rendait aux sinistrés de la banlieue de Dakar, cette démarche serait un minimum à voir pour savoir ce qui se passe parce qu’il estime que tout, dans les relations entre l’Etat du Sénégal et Global Voice s’est passé dans des conditions «absolument nébuleuses».

D’ailleurs, pour le natif de Ndiéniène, ce marché aurait pu être géré par des spécialistes sénégalais. «Je pense que ce que fait aujourd’hui ce fameux Global Voice, des experts sénégalais auraient pu le faire comme du reste l’agence de régulations des postes et télécommunications (ARTP)», a-t-il souligné ajoutant que de cette manière « cette somme d’argent serait revenue entièrement à l’Etat du Sénégal». Puisque selon, «il se dit que ce contrat rapporte en moyenne 60 milliards par an et que c’est partagé 49/51 entre Global Voice et l’Etat du Sénégal».
.

Charles Thialice SENGHOR

Lundi 9 Août 2010 - 12:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter