Tapha Tine : "J’ai supprimé le numéro de Aziz Ndiaye de mon téléphone"

Entre le promoteur Aziz Ndiaye et le lutteur Tapha Tine, la haine viscérale semble prendre le dessus sur la cordialité. Le chef de file de l’écurie «Baol Mbolo» ne veut même plus parler au téléphone le leader de «Aziz production». La colère de Tapha Tine contre Aziz Ndiaye ne date pas du jour du combat. Leur relation a été parsemée de quiproquos et d’actes de «parti-pris manifestes».



Tapha Tine : "J’ai supprimé le numéro de Aziz Ndiaye de mon téléphone"
Le géant du Baol a expliqué que «Aziz Ndiaye l’appelait souvent avant que le contrat définitif ne soit signé. Quand je lui ai souligné sa proximité avec Balla Gaye 2, il avait donné des assurances. Je lui avais demandé d’être juste un promoteur. Il avait donné des garanties comme quoi il allait être neutre mais il n’a pas tenu parole».
 
Interpellé par nos confrères de l’Observateur sur sa préparation mystique qui aurait pu être à la hauteur de celle de son adversaire. «Déjà, la façon dont il m’a payé mon argent ne m’a pas plu. Au lieu de me donner l’intégralité de mon avance, il a préféré le faire par des tranches insignifiantes. Je suis allé jusqu’à dire à mon entraineur que je ne veux pas plus l’entendre. J’ai supprimé son numéro de téléphone», a révélé Tapha Tine.
 
La virée au Zénith en France et son blocage à l’entrée du stade sont venus corroborer les soupçons du lutteur de la Médina originaire du Baol. «Nous avons rencontré d’énormes difficultés avant le combat. J’ai toujours résisté depuis le montage jusqu’au jour du combat. J’étais accompagné d’une seule personne à Paris. C’est Samir (Fawez, préparateur de boxe) qui s’est pris en charge pour venir m’assister au Zénith. Et une fois là bas, j’ai vu plus de cinquante personnes soi-disant membres du staff d’Aziz Ndiaye. Mais en réalité, ils étaient tous avec Balla Gaye 2. Le but était de m’atteindre».
 
Tapha Tine prie pour que Luc Nicolaï et Gaston Mbengue reviennent dans l’arène et surtout dans l’organisation des grands combats. 

Jean Louis DJIBA

Jeudi 6 Juin 2013 - 14:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter