Tchad: des policiers interpellés après la diffusion d’une vidéo choc

Au Tchad, la vidéo sur laquelle on a vu des policiers maltraiter des étudiants suite à des manifestations contre le port obligatoire de casques continue de susciter de nombreuses réactions. L’émoi qu’elle a provoqué dans l'opinion a finalement contraint les autorités à procéder à des interpellations.



Ce sont en tout onze policiers, membres du groupement mobile d'intervention de la police, parmi lesquels l'auteur de la vidéo, qui ont été interpellés pour besoin d'enquête. Le responsable de l'unité a été convoqué par la hiérarchie pour s'expliquer sur ce qui s'est passé.

Selon la police, ces interpellations visent à retrouver tous ceux qui ont participé aux sévices. Ils encourent des sanctions disciplinaires, mais devraient aussi être mis à la disposition de la justice, le procureur ayant saisi la police judiciaire, ce lundi, pour demander l'ouverture d'une enquête.

Dans l'opinion, le scandale continue d'indigner, obligeant le chef de l'Etat à ouvrir des concertations avec les différents acteurs de la vie publique. Lundi soir, c'est le cadre national de dialogue politique qui a été convié à s'entretenir avec Idriss Déby. Le président s'est interrogé sur l’origine de la contestation, se demandant si cela venait uniquement de l'obligation de porter un casque. Il doit rencontrer les syndicats et les étudiants, ce mardi, avant de décider de la suite à donner à ce mouvement.


rfi.fr

Mardi 17 Mars 2015 - 15:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter