Tchad : désaccord sur le fichier électoral

Au Tchad, les opposants accusent l’administration chargée du fichier électoral d’enrôler des mineurs, des électeurs fictifs et des réfugiés.



A moins de trois mois de l’élection présidentielle, l’opposition estime que le fichier attendu des opérations d’enrôlement des électeurs sera "l'objet d'un doute notoire".

Selon son leader, Saleh Kebzabo, l’opposition ne va pas pour autant boycotter le scrutin présidentiel, comme elle l’a fait lors de la dernière élection.

"Nous avions protesté à l’époque contre des choses bien fondées. Nous avons pris nos dispositions pour ne plus boycotter une élection lorsque les conditions minimales de son organisation sont réunies", a-t-il déclaré à BBC Afrique.

"Nous avons la conviction que l’opposition peut gagner l’élection contre Idriss Déby, si elle est un peu plus intelligente", a soutenu M. Kebzabo.

L’élection présidentielle aura lieu le 10 avril. Le président Déby, qui dirige le pays depuis près de 25 ans, est candidat.

Source : BBC Afrique 



Samedi 23 Janvier 2016 - 11:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter