Tchad: la Centrafrique au cœur des discussions entre Idriss Déby et Samantha Power

Après la Centrafrique, Samantha Power, l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU était hier, vendredi 20 décembre, au Tchad. Elle a suivi le président Idriss Déby à Bongor au sud du pays où il se trouvait à l’occasion des célébrations des 23 ans de sa prise de pouvoir ; il s'agissait de parler du rôle du Tchad en RCA.



Le président tchadien Idriss Déby Itno. Photo AFP / Bertrand Guay
Le président tchadien Idriss Déby Itno. Photo AFP / Bertrand Guay

C’est à bord d’un hélicoptère de l’armée tchadienne que Samantha Power est arrivée à Bongor pour retrouver le chef de l’Etat qui séjourne dans cette ville du sud-ouest tchadien depuis jeudi.
 

Le rôle du tchad
 

Au cours de l’audience qu’elle a eue avec Idriss Déby, la diplomate américaine est revenue sur le rôle que pourrait jouer le Tchad dans la résolution de la crise centrafricaine : « Les populations centrafricaines ne font plus confiance aux Seleka. Les anti-balaka sont aussi en train de créer la même situation, il est donc important que les leaders de la région se servent de leur influence pour rappeler au peuple centrafricain combien de temps il a vécu dans l’unité et la concorde avant cette crise. »
 

La RCA, un « pays frère »
 

Selon une source diplomatique, Samantha Power s’est dite préoccupée par les accusations portées contre les troupes tchadiennes en opération en Centrafrique. En effet, les Tchadiens sont accusés de prendre position en faveur de la partie musulmane contre les chrétiens dans les affrontements en Centrafrique. Accusations que les autorités tchadiennes ont démenties en rappelant que le Tchad continuera à appuyer et soutenir la Centrafrique qui reste, après tout, un « pays frère ».

Source : Rfi.fr


Dépêche

Samedi 21 Décembre 2013 - 13:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter