Tchad: le père de Zouhoura pointe la responsabilités des autorités

Au Tchad, le père de Zouhoura, cette jeune lycéenne tchadienne qui a été victime d'un viol collectif, s'insurge contre l'administration pénitencière et la gendarmerie qui ont laissé échapper deux des supposés agresseurs lundi 13 juin. Des agresseurs parmi lesquels on compte les fils de plusieurs responsables politiques et militaires.



Depuis leur évasion, quatre gendarmes auraient été placés en garde à vue, et le régisseur de la prison aurait été démis de ses fonctions, selon des sources sécuritaires. Les deux jeunes se sont en effet échappé en plein jour, après un transfert depuis la prison de Korotoro, au Nord, à une prison de Ndjamena. La preuve, selon Mayamat Yesko, le père de Zouhoura, de la complicité des forces de l'ordre.

Rfi.fr

Vendredi 17 Juin 2016 - 06:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter