Tchad: les avocats de Padaré récusent le tribunal

Au Tchad, ouverture ce vendredi du procès de l’ancien ministre de la Justice, Jean-Bernard Padaré, poursuivi par plusieurs plaintes. Ce vendredi matin, c’est la plainte d’un commerçant l’accusant de tentatives d’escroquerie qui était jugée. Ses avocats ont récusé le tribunal.



Au Tchad, le procès de l’ancien ministre Jean-Bernard Padaré s’est ouvert ce vendredi 7 mars 2014. Getty Images/Oxford
Au Tchad, le procès de l’ancien ministre Jean-Bernard Padaré s’est ouvert ce vendredi 7 mars 2014. Getty Images/Oxford

Dès l’ouverture de l’audience, les avocats de l’ancien ministre soulèvent la question de la compétence du tribunal : « Monsieur le président, votre tribunal n’est pas compétent pour juger notre client qui est avocat et ancien ministre. Si les faits qui lui sont reprochés ne peuvent être jugés par la Haute Cour de justice, c’est au moins par une cour d’appel, mais pas la vôtre ».

Réponse du procureur de la République : « Nous sommes tout à fait compétents. Le privilège des juridictions que vous évoquez ne relève que du protocole. Dans le fond, rien ne nous empêche de juger Jean-Bernard Padaré ».

Au bout d’une heure de débat, le président du tribunal décide de poursuivre le procès. Les avocats, venus très nombreux soutenir leur confrère, quittent la salle. L’audience continue, mais on constate l’absence du plaignant et de certains témoins obligeant la cour à renvoyer le procès à vendredi prochain. Entre temps, l’ancien ministre retourne en prison où il séjourne depuis lundi.

Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Samedi 8 Mars 2014 - 02:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter