Tchad: les biens d'Hissène Habré répertoriés en vue de l'indemnisation des victimes

Au Tchad, les autorités indiquent avoir pris des dispositions pour répertorier les biens appartenant à l’ancien président Hissène Habré, arrêté au Sénégal dans le cadre de la procédure engagée contre lui au nom de l’Union africaine par la justice sénégalaise. Pour le gouvernement tchadien qui dit ne pas douter de l’issue du procès, il faut répertorier dès à présent le patrimoine de Hissène Habré pour éventuellement l’utiliser dans le dédommagement des victimes.



Tchad: les biens d'Hissène Habré répertoriés en vue de l'indemnisation des victimes

Le gouvernement dit avoir fait ses calculs. Selon le rapport de la Commission d’enquête surHissène Habré, celui-ci est parti du pays avec environ sept milliards de francs CFA.

A cette somme ramassée dans toutes les banques de la place, s’ajoutent des fonds secrets estimés à trois milliards. Le tout devrait valoir le double aujourd’hui, puisque le franc CFA a entre temps perdu 50% de sa valeur.

Jean-Bernard Padaré, le ministre de la Justice du Tchad estime que sa fortune pourrait se trouver hors du Tchad : « Vous savez que le patrimoine de Hissène Habré placé hors du Tchad dépasse la vingtaine de milliards. Donc, nous estimons que Hissène Habré est grand propriétaire immobilier à Dakar, il a acheté des actions dans des sociétés. Et donc, nous essayons de mener des investigations pour essayer d’identifier ses biens au niveau de Dakar et peut-être dans d’autres pays, de façon à les mettre sous séquestre ».

Le ministre dit espérer que le procureur général auprès des chambres africaines fasse autant. Ainsi, en cas de condamnation pécuniaire à l’issue du procès de Hissène Habré et ses complices, ce sont ses biens qui serviront premièrement au dédommagement des victimes.

L’Etat tchadien pourra venir en complément, puisque c’est en tant que président de la République, et avec l’appareil sécuritaire de l’Etat, que Hissène Habré et ses complices ont agi, précise-t-il.


RFI

Mardi 9 Juillet 2013 - 10:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter