Tchad - lutte contre le terrorisme: Idriss Déby interdit la Burqa



Pour lutter contre la secte islamiste Boko Haram accusée d'avoir commis les attentats de N'Djamena, Idriss Déby ne recule devant rien. En effet, après avoir quadrillé la ville, le président Tchadien vient de demander à son premier ministre Kalzeubet Pahimi Debeut de faire interdire la burqa sur l'ensemble du territoire national.
 

L'information est rapportée par la presse tchadienne. Le pays rejoint ainsi un certain nombre de pays occidentaux dont la France qui avait provoqué un tollé en interdisant la tenue vestimentaire d'origine arabe, depuis peu importée sur le continent africain. Une mesure qui suscite déjà des polémiques sur la toile tchadienne où groupes et internautes s'empoignent déjà sur l'affaire. Pour ceux qui sont favorables à cette décision, interdire la burqa c'est limiter les possibilités qu'ont les hommes et femmes de la secte de cacher des bombes dans leurs vêtements et de passer ainsi inaperçus. Pour les autres, Idriss Déby s'attaque directement à l'Islam en prenant cette décision.
 

Pour le premier ministre tchadien, la situation est pourtant claire. Les forces de l'ordre sont autorisées à se rendre sur les différents marchés et dans les magasins de vente de vêtement pour saisir les burqas présents sur les étalages et les brûler. Tout commerçant qui refusera de se plier à cette mesure sera immédiatement mis aux arrêts et traduit devant la justice.

Il faut rappeler que dès les premières heures qui ont suivi les attentats meurtriers, l'Etat avait déjà pris la décision d'interdire la circulation des véhicules à vitres teintées,...


lanouvelletribune.info

Mercredi 17 Juin 2015 - 16:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter