Tchad: quatre morts dans une attaque de Boko Haram à la frontière avec le Niger

Une position de l’armée tchadienne a été attaquée dans la nuit de samedi à dimanche 25 septembre faisant quatre morts et six blessés. L’attaque attribuée au groupe jihadiste nigérian Boko Haram a eu lieu près de Kaïga à la frontière avec le Niger.



Selon des source sécuritaires, c’est en essayant de couper une piste d’approvisionnement des islamistes que les militaires tchadiens les ont obligés à sortir de leur cachette dans cette région hostile, aux confins de la rive nord du lac Tchad, près du Niger.
 
L’accrochage, qui n’a pas duré longtemps, a fait quatre morts et six blessés côté tchadien. « L’ennemi a abandonné sept corps sur le terrain », a indiqué à RFI l'une de ces sources.
 
Depuis plusieurs semaines, la force multinationale, chargée de la lutte contre Boko Haram, multiplie les opérations sur les rives du lac Tchad où les islamistes se sont réfugiés, après avoir perdu les localités qu’ils détenaient.
 
Ils se cachent dans les roseaux et les îles abandonnées et utilisent des sentiers pour venir discrètement s’approvisionner dans les villages. C’est sur une de ces pistes qu’ils sont tombés sur le contingent tchadien, qui continuait encore dimanche 25 septembre dans l’après-midi le ratissage de la zone.
 
Les pays riverains du lac Tchad (Nigeria, Tchad, Niger, Cameroun) auxquels s'est joint le Bénin, ont mis en place une force pour lutter contre les jihadistes nigérians. Les armées de cette région ont infligé de sérieux revers à Boko Haram, contraint d'abandonner certains de ses bastions nigérians.


Source: Rfi.fr



Lundi 26 Septembre 2016 - 07:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter