Tension à Benno Bokk Yaakaar: Moustapha Niasse prend son bâton de pélerin

Les invectives entre les différents responsables de la coalition Benno Bokk Yaakaar ont fini d’installer un climat délétère dans la coalition Benno Bokk Yaakaar. Ce qui amène le leader de l’Alliance des forces du progrès (Afp), Moustapha Niasse a joué les sapeurs pompiers pour sauver ce qui peut l'être. Le président de l’Assemblée nationale invite à la «sérénité dans le contexte présent» dans un communiqué qui nous est parvenu.



Tension à Benno Bokk Yaakaar: Moustapha Niasse prend son bâton de pélerin
En réunion, hier le bureau politique de l’AFP par la voix de son président Moustapha Niasse, s’est intéressé à la crise qui ébranle les bases de la coalition BBY. Préoccupé par cette situation,  le responsable de la mouvance présidentielle prône l’apaisement. «Il est des moments où  la sérénité s’impose malgré la complexité des enjeux tant au plan national que sur la scène internationale. Dans le contexte actuel, tout débat public doit être axé sur le principe sacré de l’éthique républicaine», déclare-t-il, dans un communiqué.

Dans sa tentative de désamorçage, le président de l’Assemblée national n’a pas manqué de faire l’état des lieux lorsque le président Macky Sall hérité du pouvoir en parlant du «legs désastreux de l’ancien régime. A ce propos, il cite comme preuves, le Port Autonome de Dakar (PAD), l’Aéroport Léopold Sédar Senghor, les Industries chimiques du Sénégal (ICS), les mines, l’énergie et la filière arachidières qui «étaient passés sous le contrôle de nébuleuses».
Partant du principe que, «redresser un tel héritage n’est guère une promenade de santé», Moustapha Niasse invite à l’union des cœurs. «Le Sénégal a besoin de paix et d’unité au bénéfice de tous. C’est la raison pour laquelle, tout doit être l’objet d’échanges sereins, y compris les échos du cri de la conscience», conclut le progressiste. 


Jeudi 11 Avril 2013 - 13:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter