Tension à l’Ugb : les 7 étudiants arrêtés face au procureur ce lundi

Les 7 étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Ugb) vont faire face au Procureur aujourd’hui. Ces étudiants ont été arrêtés lors des manifestions de vendredi dernier pour «participation à une manifestation interdite et provocation directe d’attroupement interdit».



«Le Comité de médiation qui a rencontré les autorités de la gendarmerie nous a fait comprendre que ces dernières ne sont pas disposées à les relaxer. D’ailleurs ils nous ont fait comprendre qu’ils seront déférés ce lundi au parquet», a-t-elle déclaré lors de leur point de presse.

Et pourtant, soutient-elle, les droits de ces étudiants ont été transgressés puisqu’ «ils ont été arrêtés au sein du campus alors qu’ils vaquaient à leurs occupations ».

Cet état de fait indispose l’étudiante qui regrette le fait qu’ «aucune autorité n’a réagi pour faire sortir nos camarades des griffes de la gendarmerie, alors qu’ils ont été interpelés de façon injuste et injustifiée. Nous appelons les autorités à de ce pays à réagir par rapport à cette injustice»

Pour rappel, les confrontations entre étudiants et forces de l’ordre ont démarré avec la présence de ces dernières devant l’entrée des restaurants, suite à la décision des étudiants de décréter des «journées sans tickets» pour exiger l’accélération de l’installations des 100 modules du Fesman et l’acquisition de moyens de transports pour les étudiants.
Le directeur du Centre des œuvres universitaire de l’Ugb (Crous) a informé pour sa part que les 100 modules en questions vont se terminer en mi-mars.
 

Ousmane Demba Kane

Lundi 30 Mai 2016 - 10:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter