Tensions entre membres de Bby à Tataguine : Ibou Ndiaye règle ses comptes avec le maire



Ibou Ndiaye le coordonnateur communal de l’Alliance pour la République (APR) de Tataguine a effectué une sortie pour faire une analyse des élections législatives du 30 juillet 2017 dans sa commune.

« Nous avons abattu un travail colossal pour triompher dans la commune. Mais il faut souligner qu’à Tataguine malgré nos efforts, vous n’êtes pas sans s’avoir que nous avions le mandataire et tête de liste nationale du PUR qui est classé 4e au sortir des élections législatives du 30 juillet 2017 dernier, le nommé Issa Sall. Nous avions également le mandataire départemental de Mankoo Taxawu Senegaal, le PCA sortant Philipe Seck Ngom qui était tête de liste départemental de Mankoo Taxawu Senegaal. Le mandataire du PUR s’autoproclame actuellement le chef de l’opposition et malgré tous ses efforts, nous avons réussi à le battre à Tataguine. Parce qu’il n’a gagné que son seul village natal », à déclaré Ibou Ndiaye.
 
 Parlant du maire, il charge : « Nous demandons au Président de revoir la situation à Tataguine, car l’opposition commence à gagner du terrain dans la commune. La contribution du parti,  je dirais de Benno Bokk Yaakaar, nous ne  l’avons pas vu. Nous travaillons avec nos propres moyens.  La première tranche donnée, a été maladroitement bazardée. Cette somme a disparu dans les poches du maire. Aucun responsable de la commune n’a vu la deuxième (2e) tranche que la coalition  a mise à disposition pour gérer les bureaux de votes, les mandataires, la motivation, ou les déplacements. Parce que vous savez que ce sont des élections qui se tiennent en plein  hivernage. Car il y a des zones enclavées ».

A l’en croire, «dans le Bakobo, on a eu à payer plus de 20 charrettes alors qu’il n’a laissé que 10 000 F CFA là-bas pour le transport des militants. Nous ne somme pas représenté dans certains centres de vote en tant que coalition BBY. Il est arrivé dans certains villages à 14 heures pour remettre aux mandataires leurs cartes de mandataire plus 15 000 F CFA pour leur restauration. C'est fait pour saboter ».
 
Poursuivant son analyse, Ibou Ndiaye d’enfoncer le clou : « En tant que maire résident à Tataguine Escale pendant plus de 10 ans, il a été lamentablement battu là-bas. Et il a été aidé à cette œuvre par le ministre Mbagnick Ndiaye. C’est lui qui l’a désigné mandataire, qui lui a aussi donné les moyens. Et lui-même, le ministre, en tant que mandataire départementale, il n’a pas mis les pieds à Tataguine pour voir ce qu'il se passe, pendant que tout le monde s’inquiétait de la situation à Tataguine ».  
 
Les populations de la commune de Tataguine on également souligné plusieurs doléances entre autres les problèmes de routes, manque d’électricités, d’extension, manque d’eau potable dans certaines villages,  les difficultés dans les postes de santés qui ont du mal à fonctionner.


Mercredi 16 Août 2017 - 14:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter